st-pierre & miquelon
info locale

Coronavirus : la diaspora de Saint-Pierre et Miquelon raconte son confinement [épisode 4]

coronavirus
alexandre briand camille crunelle emma poirier
©SPM la 1ère
A cause du coronavirus, ils sont loin de leur famille, de leurs amis. Confinés et isolés, des membres de la diaspora de Saint-Pierre et de Miquelon actuellement en France métropolitaine ou à l'étranger nous livrent leur quotidien et leurs recettes pour tenir.
Chacun le mesure, le confinement, ça n'est pas facile. Et encore moins quand on se trouve à des milliers de kilomètres de son cercle familial et social. Nous vous proposons une série de témoignages de Saint-Pierrais et Miquelonnais qui s'expriment sur leur quotidien. C'est aussi notre moyen de garder le contact.
 

Camille et Alex en Suisse 

Dans cet épisode, nous vous proposons de prendre des nouvelles tout d'abord de deux jeunes Saint-Pierrais installés à Lausanne, en Suisse. Camille Crunelle, étudiante en microtechniques, et Alex Briand, ingénieur informaticien, nous racontent leur quotidien dans ce pays qui applique le semi-confinement. 

"On se débrouille pour bouger un peu "


Comment vivent-ils cette période ? Comment s'organisent-ils par rapport à leur travail ou encore lequel d'entre eux a tendance à montrer davantage de signes de lassitude ? Camille et Alex ont accepté de se confier.  
©saintpierremiquelon
 

Emma en Belgique 

Emma Poirier, elle, est installée à Bruxelles en Belgique depuis plus d'un mois maintenant. La jeune femme de 22 ans y effectue un stage après avoir obtenu son diplôme en communication et politique à Montréal, en décembre dernier.

"On ne sait pas si on va rentrer cet été (...) 
on ne sait rien de ce qu'il va se passer dans
les prochains mois"


Télétravail, organisation du quotidien, incertitudes... Emma Poirier nous raconte comment elle vit cette période si particulière.
©saintpierremiquelon