Coronavirus : quel protocole sanitaire après le 10 juillet à Saint-Pierre et Miquelon ?

coronavirus
coronavirus test
©FRANCK FIFE / AFP
Le 10 juillet, la France sortira de l'état d'urgence sanitaire. Un nouveau protocole s'appliquera donc dans l'archipel. Quelles seront les nouvelles mesures appliquées contre l'épidémie de Covid-19 ? Le préfet Thierry Devimeux a apporté des précisions.
Après le 10 juillet, un nouveau protocole de sortie de crise sera mis en place à Saint-Pierre et Miquelon. Quelles seront les mesures appliquées sur le territoire ? Pour en connaître les détails il faudra encore patienter. Pour mémoire, le 25 juin dernier la commission mixte paritaire composée de députés et de sénateurs n'a pas réussi à s'entendre sur le texte de loi sur la sortie de l'état d'urgence sanitaire. Les discussions sont toujours en cours et la loi devrait être de nouveau examinée le 30 juin à l'Assemblée Nationale puis le jeudi 2 juillet au Sénat avant une adoption définitive vendredi 3 juillet. 

En ce qui concerne Saint-Pierre et Miquelon, le préfet a précisé dans le journal télévisé de 20 heures de ce samedi 27 juin "qu'il n'y aura pas de prolongation de la quatorzaine après le 10 juillet mais qu'il y aura probablement d'autres dispositifs ". 

Lors d'une réunion, plusieurs élus de l'archipel et le représentant de l'État ont également débattu autour de la question de l'après 10 juillet. A l'issue de ces échanges des préconisations ont été émises. En voici les grandes lignes.
 

" Un test PCR négatif sera obligatoire pour les passagers 72 heures avant leur départ de la métropole et de l'étranger.  Un test PCR pourrait aussi être demandé 7 jours après l'arrivée des passagers sur le territoire. Enfin, les préfets auront la capacité de préconiser fortement des mesures complémentaires, celles débattues avec les élus. Exemple: respecter les gestes barrières, réduire fortement les relations sociales en particulier avec les personnes fragiles et ne pas se rendre aux grands évènements pour ne pas mettre potentiellement la population en difficulté. " -Thierry Devimeux, préfet de Saint-Pierre et Miquelon.

 
Le préfet a également souligné qu' "un test PCR préalable à l'embarquement écarterait probablement 90 à 95 % des cas".

Enfin en ce qui concerne les mesures en place jusqu'au 10 juillet, le préfet de l'archipel a été ferme à ce sujet.
 

" Il y a deux protocoles. Celui qui s'applique jusqu’au 10 juillet et celui qui s’appliquera après le 10 juillet. Ce ne sont pas les mêmes protocoles " - Thierry Devimeux


D'ailleurs dans un communiqué, la préfecture de Saint-Pierre et Miquelon rappelle que pour tous les passagers des vols en provenance de Montréal du 28 juin et du 4 juillet et tous les voyageurs des vols directs du 29 juin et du 6 juillet, la procédure de quatorzaine à l’arrivée dans l’archipel reste en vigueur dans son intégralité. 

Lors de son intervention, Thierry Devimeux a tenu a rappeler que son " job était de se concentrer sur la protection de l'archipel en ajustant le dispositif local à la réalité de la menace [...] Il faut réajuster les dispositifs en permanence ".  

A suivre l'intégalité de l'entretien de Thierry Devimeux. Le préfet de Saint-Pierre et Miquelon était l'invité de Frédéric Dotte
 
©saintpierremiquelon
 




 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live