Covid-19 : les syndicats d'enseignants dans l'incompréhension face au maintien des écoles ouvertes

coronavirus saint-pierre (spm)
lycee emile letournel elveves
©SPM la 1ère

Avec désormais sept cas de Covid-19 et 203 cas contacts, la crise sanitaire fait réagir à Saint-Pierre et Miquelon. Les élus, une partie de la population mais aussi certains syndicats enseignants critiquent le maintien des cours dans les écoles alors que le virus circule à Saint-Pierre et Miquelon.

Les écoles de Saint-Pierre et de Miquelon restent ouvertes, c'est la décision prise lundi 25 janvier par le préfet de Saint-Pierre et Miquelon Christian Pouget. Depuis, les réactions fusent de la part des élus, des parlementaires et pour bon nombre de résidents de l'archipel. Les parents inquiets ont donc décidé de ne pas envoyer leurs enfants dans les établissements scolaires. Des absences tolérées par l'administration. 

À lire aussi : Covid-19 : des parents inquiets, de nombreux absents dans les écoles de Saint-Pierre et de Miquelon

André Urtizbéréa est secrétaire de la section 975 du Syndicat des Enseignants, membre de l'Union Nationale des Syndicats Autonomes. Il s'exprime sur la situation au micro de Delphine Jeanneau.

André Urtizbéréa, Secrétaire de la section 975 du SE-UNSA

 

Si les classes de terminale du lycée Emile Letournel et de 5ième du collège Saint-Christophe sont fermées, les établissements scolaires accueillent toujours les élèves de Saint-Pierre et de Miquelon. 

André Urtizbéréa, secrétaire de la section 975 du SE-UNSA revient sur les conséquences dans l'organisation des enseignements.

André Urtizbéréa, Secrétaire de la section 975 du SE-UNSA


S'il y avait beaucoup d'absents dans les établissements publics c'était aussi le cas dans le privé.

On écoute Christine Cormier. La responsable de la section 975 au syndicat national de l'enseignement chrétien CFTC est interrogée par Delphine Jeanneau

Christine Cormier... responsable de la section 975 au syndicat national de l'enseignement chrétien CF-TC


Du côté du lycée, il a fallu aussi s'adapter pour permettre une continuité pédagogique destinée aux élèves des deux classes de terminales générales fermées. En ce qui concerne les élèves et les enseignants travaillant en présentiel, les cours de sport ont été aménagés.

Les précisions de la proviseure du lycée Emile Letournel Malika Akhébbil. Elle répond aux questions de Samuel Monod.

Malika Akhébbil, proviseure du lycée Emile Letournel

 

 

 

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live