Début des premiers assemblages pour un whisky produit à Saint-Pierre et Miquelon

consommation saint-pierre (spm)
Distillerie
Thierry Levard est maître de chai et s'est spécialisé dans la production de whisky. ©SPM la 1ère
Un whisky produit à Saint-Pierre et Miquelon, c'est désormais chose faite. Après plusieurs mois de retard, les premiers arrivages de matériel ont bien été acheminés dans le chai, l'endroit de stockage pour les fûts d'alcool.

La future distillerie, située dans un ancien quartier de la prohibition de Saint-Pierre, n'est pas encore terminée mais les premiers assemblages ont bien débuté. 

À lire aussi : Le projet de distillerie sur l'archipel bientôt une réalité ?

En charge de ces assemblages, un homme : Thierry Levard. Pendant sept mois, ce Saint-Pierrais d'adoption s'est formé autour de Cognac, en Charente.

Belle robe, belle couleur... Ça sent déjà très bon.

Thierry Levard, maître de chai.

Aujourd'hui, il veille au vieillissement du produit. Pour obtenir un bon whisky, il est nécessaire d'attendre plusieurs années avant de pouvoir le mettre en vente. 

 

Les sept premiers mois de vieillissement

Trois ans sont utiles pour obtenir l'appellation whisky. À ce stade, les premiers assemblages de Thierry Levard ont seulement sept mois. Comme l'équipe souhaite produire un alcool premium, de luxe, il va falloir encore patienter. 

En attendant, une nouvelle bière locale pourrait être produite, puisqu'elle est indispensable à la création d'un whisky. 

 

Un marché en plein essor 

Yannick Mahé et Thierry Levard sont les initiateurs du projet. Selon leur constat, le marché international du whisky est en plein essor.

La demande semble s'affirmer, malgré la crise, sur des produits de qualité. 

Yannick Mahé

Leur futur produit doit se positionner rapidement. Ils sont confiants, malgré le retard conséquent qu'ils ont pris. L'étiquette Saint-Pierre et Miquelon fera la différence, selon eux. 

Le reportage de Marie Paturel et Aldric Lahiton :