Les décideurs de Saint-Pierre et Miquelon veulent agir face au problème du traitement des eaux usées

travaux publics saint-pierre (spm)
eaux usees saint-pierre
©SPM la 1ère
La vétusté du système d'évacuation des eaux de Saint-Pierre et Miquelon pose problème depuis longtemps. Les pouvoirs publics locaux ont parlé d'une même voix en signant le schéma directeur "eau potable, assainissement et eaux usées".
Depuis de nombreuses années, le système d'évacuation des eaux de Saint-Pierre, très obsolète, est au coeur de nombreuses discussions. Ce mardi 6 octobre, en signant un schéma directeur, le préfet de Saint-Pierre et Miquelon, le premier vice-président de la collectivité et les maires de Saint-Pierre et de Miquelon-Langlade ont formalisé un engagement commun.

À lire aussi : Le cri du cœur d'un ancien fonctionnaire de la DTAM sur le réseau des eaux usées de Saint-Pierre

Ce schéma directeur "eau potable, assainissement et eaux usées" permettra le lancement d'une étude avec un diagnostic partagé des dysfonctionnements et des solutions à mettre en place pour la réalisation des travaux de réhabilitation.
 

Quand on voit l'état de notre port, c'est honteux [...]. J'ai bon espoir que l'État nous suivra sur notre volonté d'avancer enfin sur ce dossier.

Yannick Cambray, maire de Saint-Pierre


Les travaux sont très attendus, mais avant cela, l'étude devrait s'étaler sur les deux prochaines années.
 

On ne peut pas dire que rien n'a été fait, mais on est loin aujourd'hui sur la partie eau et assainissement d'avoir une pleine satisfaction.

Bernard Briand, premier vice-président de la collectivité territoriale


De lourds investissements à venir


Durant les dix prochaines années, plusieurs dizaines de millions d'euros devraient être engagés.
 

Ce sont des opérations coûteuses, l'État sera là [...]. Il faudra être très vigilant pour aller jusqu'au bout du processus.

Thierry Devimeux, préfet de Saint-Pierre et Miquelon


Dans ce projet collectif s'inscriront également des enjeux spécifiques à Miquelon-Langlade. 
 

Le gros enjeu pour nous, c'est le repli stratégique du village de l'autre côté du pont du Goulet. Il nous faudra des réseaux qui coûtent assez cher donc on aura besoin du soutien de tous pour pouvoir le réaliser

Franck Detcheverry, maire de Miquelon-Langlade


Le lancement de l'appel d'offres pour l'étude diagnostic est prévu dans une quinzaine de jours.

Le reportage de Frédéric Dotte et Jérôme Anger :
©saintpierremiquelon

Le 15 octobre prochain, l'émission À la Une sera consacrée à ce dossier de l'eau et de l'assainissement dans l'archipel, avec une enquête de Mathias Raynaud, Jérôme Anger et Julie Cormier à découvrir.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live