Démission au conseil territorial : « la bonne décision au bon moment » pour Stéphane Lenormand

politique
stephane lenormand bureau collectivite
©Collectivité territoriale - Facebook
Stéphane Lenormand a annoncé, ce mardi 29 septembre, en fin de séance officielle, sa démission de la présidence de la collectivité territoriale de Saint-Pierre et Miquelon. Il a ensuite justifié et réagi à sa décision dans notre journal télévisé.
Stéphane Lenormand avait pris la tête de la collectivité territoriale de Saint-Pierre et Miquelon le 24 octobre 2017. Trois ans après, il démissionne. Sur notre plateau, il était l'invité ce mardi 29 septembre du journal télévisé. Il est revenu sur sa décision et sur les dossiers qui font son bilan. S'il a décidé de mettre un terme à cette fonction c'est principalement parce qu' il ne se sentait plus en capacité d'assumer de telles responsabilités. 


En manque d’énergie

 

"C​​'est lié à la difficulté d'être au maximum de son énergie pour relever les défis car ils seront nombreux et on ne peut pas imaginer un capitaine qui ne puisse pas être à 110 % de ses capacités."

Stéphane Lenormand
 


Stéphane Lenormand ne se sentait plus à la hauteur. Le contexte actuel et l'énergie nécessaire pour y faire face ne sont plus favorables pour lui. Il a aimé porter les couleurs de la collectivité et quitte son poste avec un pincement au cœur : « C’est un choix de raison, qui me coûte, car j’ai vraiment apprécié représenter mon territoire, cette population extrêmement attachante où il y a énormément de potentiel. »

Selon lui, une nouvelle personne, « plus en forme », sera mieux placée pour faire le travail nécessaire pour le bien collectif. 
 

Des relations tendues avec l’Etat


Stéphane Lenormand regrette la mauvaise relation avec l'Etat pendant son mandat : "J’ai effectué un choix stratégique avec un nouveau gouvernement d’Emanuel Macron, qui n’a eu de cesse d’être en conflit avec les collectivités. J’ai tendu la main, je n’ai malheureusement pas été suivi et il faut que cela change."

Stéphane Lenormand a de l’espoir avec le nouveau Premier ministre Jean Castex, qui vient du terrain et qui a lui-même dirigé des collectivités.

 

« Je crois être un homme posé de dialogue et de concertation, ça a échoué »

Stéphane Lenormand

 

Dans un contexte de crise sanitaire 


Bien conscient que l'archipel a été relativement épargné par la crise sanitaire de la covid-19, Stéphane Lenormand aimerait voir les économies redémarrer. "La crise aujourd’hui m’inquiète,(…) on est dans une aberration. On est en train de tout détruire", explique-t-il.
 

« La bonne décision au bon moment »

 

« Je suis en paix avec moi-même, car je sais que j’ai pris..... pour l’équipe, pour le collectif et pour le territoire, la bonne décision au bon moment »

Stéphane Lenormand


Pour lui, cette décision est mûre et réfléchie. Il doit retrouver son rythme d'avant, "peut être dans l'enseignement", a-t-il laissé entendre. Il a ajouté : "Il faut que je retrouve rapidement une activité, c’est une transition d’une vie 24 heures sur 24 à 300km/h à celle d'un monsieur tout le monde." Stéphane Lenormand restera cependant impliqué en politique avec un rôle de conseiller territorial. 

Stéphane Lenormand répondait aux questions de Flavie Bry : 
©saintpierremiquelon
Les Outre-mer en continu
Accéder au live