Des utilisateurs de Whatsapp ciblés par des tentatives d'hameçonnage

société
whatsapp phishing
©Natee Meepian - Getty Images
Depuis début avril, de nombreux habitants de Saint-Pierre et Miquelon se plaignent d'appels et de messages intempestifs sur Whatsapp. Tentative d'hameçonnage ou piratage ? L'archipel s'interroge.

"Salut utilisateur en ligne", "Es-tu en ligne?", si vous êtes habitant de Saint-Pierre et Miquelon, vous avez sûrement reçu ce type de message sur Whatsapp.

Apparu au début du printemps, ce phénomène prend de l’ampleur sur l’archipel. «J’ai dû supprimer l’application après m'être inscrit ! », s’exclame un utilisateur saint-pierrais. «Je recevais des messages toutes les deux minutes… » 

Le contenu est systématiquement le même. Des demandes de codes, d’argent ou alors simplement des tentatives d’approche apparaissent sur les écrans des smartphones locaux.

capture ecran whatsapp
Un exemple de tentative de hameçonnage.

 

Mais cette bizarrerie ne s’arrête pas là. Beaucoup d’utilisateurs déplorent aussi des appels intempestifs provenant de l’étranger. Au bout du fil, le propos est souvent le même: "Alerte security!" Ne vous faites pas avoir, la sécurité de vos appareils n'est pas en danger

Des tentatives de phishing ? 

 

Ce type de procédé se nomme le phishing, ou hameçonnage en français. Ces arnaques ont très souvent la même finalité : récupérer des informations personnelles et les utiliser frauduleusement ensuite. "C'est très compliqué d'identifier une vague de phishing", explique François Manens, journaliste spécialisé en cybersécurité chez Numerama.

À lire aussi : Prank Wars, l’application pour piéger vos amis par téléphone

Pour autant, pas de panique. Dans la majorité des cas, ces messages ne sont pas synonymes de fuite de données à Saint-Pierre et Miquelon. "Cela peut-être juste une organisation qui tente de s'intéresser à l'archipel. Les numéros sont faciles à trouver", poursuit l'expert.

Comment se protéger de ces messages ? 

 

Il n'existe pas de remède miracle pour stopper du jour au lendemain ce phénomène. Bloquer et signaler les différentes réceptions peuvent être deux bonnes techniques. Dans la majorité des cas, le phishing n'est pas un virus. Le danger réside principalement dans la divulgation de vos informations et identifiants personnels.

Il est difficile de ne pas être la cible de phishing. La meilleure chose à faire est de ne pas répondre.

François Manens - journaliste spécialisé en cybersécurité

 

Pour François Manens, les utilisateurs ne doivent pas céder à la panique: "Il faut prendre son temps. Ils doivent être attentifs aux fautes d'orthographe par exemple et privilégier le passage par les entreprises directement." Et non, vous n'avez pas gagné de cadeaux, ces messages sont tout simplement des arnaques.