Une logistique complexe pour l'approvisionnement en sang à Saint-Pierre et Miquelon

sang
don de sang
/ ©Getty
Le don de sang est un acte de solidarité qui permet de sauver des vies. C'est le message promulgué aujourd'hui aux quatre coins du monde pour essayer d'attirer de nouveaux volontaires. Sauf que dans l'archipel, ce n'est tout simplement pas permis. Explications.

C'est un liquide si précieux que pour être transfusé il passe par des étapes complexes et nombreuses. Prélèvement, analyse puis un traitement pour concentrer les globules rouges. Tout un protocole qu'il n'est pas possible d'effectuer dans l'archipel. Conséquence : les poches de sang arrivent par avion.  

Une livraison par avion

"La livraison se fait en général le samedi soir par l'avion de Montréal", explique Xavier Carassou, infirmier anesthésiste. Le sang est ensuite conservé dans un frigo dédié aux culots globulaires. 

Douze lots par mois

Chaque mois, ce sont ainsi douze lots qui sont acheminés à Saint-Pierre et Miquelon. Des lots qui proviennent de l'Etablissement français du sang. Le laboratoire du Centre hospitalier François Dunan est ainsi lié par une convention à l'EFS d'Ile-de-France. 

Les explications de Linda Saci-Cautain et Jérôme Anger : 

©saintpierreetmiquelon