st-pierre & miquelon
info locale

Energies renouvelables : quel potentiel pour Saint-Pierre-et-Miquelon ?

environnement
énergie
L'éolien et les courants marins sont un potentiel non négligeable pour l'archipel
François Le Naour, chef de projet transition énergétique, est de passage à Saint-Pierre-et-Miquelon. Une mission pour dresser un premier bilan de ce qui existe déjà en matière d'énergies renouvelables. Mais aussi pour évaluer les améliorations possibles à apporter pour l'avenir. 

Un vent de chaleur

En matière d'énergies renouvelables l'archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon accuse du retard. 
Depuis la fin de l'aventure éolienne à Miquelon en janvier 2014, le parc énergétique de l'archipel fonctionne intégralement au fuel. Mais rien ne s'oppose à intégrer des énergies renouvelables.

La nouvelle centrale EDF à Saint-Pierre peut en effet acceuillir d'autres sources d'énergies sans difficulté. Comme l'éolien par exemple. La centrale est aussi unique en son genre en outre-mer. En effet, elle intégre un réseau de chaleur destiné à toute la ville de St Pierre. D'importants travaux ont déjà été menés l'année dernière pour relier la centrale à la ville. D'autres sont à venir pour lancer le projet. 

La mer

Les courants marins pourraient aussi devenir source d'énergie. Les spécialistes de la mer y croient et des études sont actuellement menées pour évaluer le potentiel énergétique des courants marins.

Une autre énergie, celle de la houle, a aussi fait l'objet d'une étude il y a deux ans. Selon cette étude préliminaire le potentiel serait là non négligeable. Pour l'IFREMER, il faudrait appronfondir cette piste. 

Le reportage de Stéphane Raes et Flavie Bry

©saintpierremiquelon

 

Publicité