L'association diabète SPM organise des ateliers pour évoquer les effets psychologiques de la maladie à Saint-Pierre et Miquelon

diabète saint-pierre (spm)
Diabète SPM
L'association diabète SPM organise des ateliers causeries pour évoquer les effets psychologiques de la maladie

Parler du diabète pour mieux le vivre. Ce dimanche 14 février, une dizaine de personnes étaient réunies autour d'une psychothérapeute afin d'échanger sur cette maladie chronique, et confronter leurs expériences. Un atelier proposé en partenariat avec la ligue de pelote basque.

Le diabète, une maladie chronique qui se vit au quotidien. Pour mieux l'appréhender et en parler, l'association diabète SPM en partenariat avec la ligue de pelote basque de Saint-Pierre propose des ateliers causeries.

Le premier rendez-vous du genre a réuni autour de Valérie Letournel, psychothérapeute, une dizaine de participants. Ils sont pour la plupart diabétiques, à l'exception de Paule. Si elle a tenue à être présente, c'est parce que sa belle-mère est diabétique. "J'ai un fils qui est mort. Il était diabétique".

" J'aime bien me renseigner en espérant qu'il y en ait pas d'autres dans ma famille. Je leur dis toujours : faites attention car y en a dans la famille. C'est vrai que c'est une crainte. "

Paule

 

Avec la psychothérapeute, ils ont donc évoqué les effets psychologiques autour de l'annonce du diagnostic, difficile à entendre pour les personnes atteintes du diabète. Ils ont ainsi pu échanger sur leurs propres expériences.

" Essayer de se gérer nous même, c'est très très important [...] savoir pourquoi on s'énerve , pourquoi la glycémie augmente. "

Suzanne

 

Lors de ce rendez-vous la psychotérapeute a insisté sur le travail collectif pour évoquer les effets psychologiques du diagnostic.

" Il y a beaucoup de patients qui font des dépressions. Qui sont dans le mal-être [...] plus on va s'accompagner les uns les autres, se comprendre les uns les autres plus ça va aider la personne qui présente un diabète à pouvoir être soutenu et pas être jugée, minimisée. "

Valérie Letournel, psychothérapeute

 

Libérer la parole, accompagner les patients et parvenir à leur faire accepter la maladie cest donc l'objectif de cet atelier.  

" On se rend compte que beaucoup n'ont pas nécessairement accepté la maladie ou ont toujours énormément de peur par rapport à cette pathologie. "

Stéphanie Thompson  présidente de l'association Diabète spm

 

Karim Baïla et Jérôme Anger ont assisté à ces échanges.