La saison de pêche au homard démarre pour les plaisanciers à Saint-Pierre et Miquelon

pêche saint-pierre (spm)
homard
Image d'illustration

Depuis le 1er mai, la pêche au homard est de nouveau possible à Saint-Pierre et Miquelon. Ce moment est attendu chaque printemps à la fois par les pêcheurs professionnels mais aussi par les plaisanciers. Mais il faut toutefois respecter une règlementation importante.

Qu’il soit pêché au casier ou en apnée, le homard est, avec le crabe des neiges, l’un des crustacés phares de l’archipel. Depuis le 1er mai et jusqu’au 31 août, la saison de pêche est ouverte pour les plaisanciers, mais aussi pour les professionnels. Pour ces derniers, elle le sera également du 15 octobre au 15 décembre.

Anastasia Laguerra fait le point sur les règles de la pêche :

4 homards par jour et par pêcheur

Depuis 1987, les règles de la pêche au homard restent les mêmes. David Girier, administrateur des affaires maritimes et coordonnateur des politiques maritimes explique que “chaque bouée doit être marquée au nom du navire qui va les déposer en mer.

À lire aussi : Le Festival du homard : un succès dès la première édition !

Il poursuit en détaillant que la taille des homard, “c’est à dire 87mm” et  la pêche des femelles grainées sont les deux principaux critères à prendre en compte. “C’est le critère qui nous tiens à coeur parce qu’il est important de le pas pêcher les femelles grainées pour préserver la ressource”, ajoute David Girier. Par ailleurs, seuls les professionnels sont autorisés à vendre leurs butins de pêche. 

Il n’y a pas de changement non plus concernant les zones où la pêche est interdite, à savoir sur les côtes Est et Ouest de Miquelon, depuis la pointe au Cheval jusqu’au ruisseau Creux et depuis la pointe aux Alouettes jusqu’au Cap vert. À Langlade, les zones restreintes s’étendent de Pointe Plate au cap Bleu et de l’anse à Capelan jusqu’à Ignachi.