Le casse-tête de la continuité pédagogique à Saint-Pierre et Miquelon

éducation saint-pierre (spm)
lycee emile letournel couloir
©SPM la 1ère

Comment faire pour assurer des cours en classe aux quelques élèves présents, tout en n'oubliant pas ceux qui sont restés à la maison ? L'équation se complique à Saint-Pierre et Miquelon avec des taux d'absence record dus aussi bien aux confinements qu'à la volonté des parents.

Si les établissements scolaires de l'archipel sont restés ouverts cette semaine, ils n'ont pas accueilli beaucoup d'élèves. À titre d'exemple, ils n'étaient que 28 ce mercredi au lycée d'État Émile Letournel, où l'on comptait pas moins de 374 inscrits en début d'année.

À lire aussi : Covid-19 : les syndicats d'enseignants dans l'incompréhension face au maintien des écoles ouvertes

Depuis l'émergence d'un foyer de contamination à l'hôpital le week-end dernier, des classes ont fermé (en Terminale au lycée et en cinquième au collège Saint-Christophe) et des élèves comme des enseignants ont été placés à l'isolement car considérés comme cas contacts.

Par mesure de précaution, de nombreuses familles ont également décidé de ne pas envoyer leurs enfants à l'école, ce qui a pour effet de compliquer la tâche des services pédagogiques en posant cette question : un enseignant doit-il assurer ses cours en classe tout en s'occupant de ses élèves restés à la maison ?

"Aucun élève ne doit se sentir en vacances"

Malika Akhebbil, proviseure du lycée Émile Letournel

 

Contactés, les services de l'Éducation nationale dans l'archipel nous ont répondu qu'il s'agissait d'une "semaine d'observation" et que la continuité pédagogique devait "être mise en oeuvre dès lors qu'il n'y avait pas d'élèves en présentiel". Autrement-dit, un enseignant n'a pas l'obligation d'assurer cette mission s'il doit, dans le même temps, toujours faire la classe à ses élèves dans l'établissement.

Pour autant, les professionnels que nous avons rencontrés semblent chercher des solutions de leur côté pour conserver un lien avec leurs élèves dans un climat d'absentéisme record. L'incertitude gagne aussi les familles qui doivent composer avec cette situation inédite.

Retrouvez ci-dessous le reportage de Mathias Raynaud et de Jérôme Anger.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live