Le cinéaste espagnol Mikel Otxoteko sur les traces de sa mère à Saint-Pierre et Miquelon

histoire
Mikel Otxoteko
Mikel Otxoteko à la rencontre d'un pêcheur de Saint-Pierre ©SPM LA PREMIERE
Margarita Olazabel aura résidé à Saint-Pierre et Miquelon de 1971 à 1976. C'était à l'époque où les pêcheurs espagnols faisaient escale pour se ravitailler, se reposer, se divertir et se soigner. La jeune femme de 20 ans était infirmière. Son fils lui rend hommage à travers une projection.

Mikel Otxoteko est cinéaste. Il arrive du pays basque espagnol.  Sa venue dans l'archipel n'est pas dûe au hasard. Il vient présenter au public local une série de vidéos et de photos prises dans les années 1960/1970 et de 1971 à 1976.

À lire aussi : Le musée de Miquelon-Langlade dévoile ses objets sur l'histoire de l'Acadie et des résidents de la commune

Les clichés relatent la vie dans l'archipel, mais aussi et surtout les escales des chalutiers espagnols qui accostaient dans le port de Saint-Pierre ainsi que du dispensaire où sa mère travaillait.

projection film espagnol
Un chalutier espagnol dans le port de Saint-Pierre dans les années 1970 en attente du bateau pilote en vue d'un accostage. ©MARGARITA SPM

Margarita Otxoteko a été l'assistante du docteur Alarcos et du père Xavier Sanchez Erauskin il y a un peu plus de 50 ans. Durant ses cinq années de présence, elle en profitait pour prendre des photos. Elle collaborait même à une émission de radio.

Ma mère parlait beaucoup de Saint-Pierre et Miquelon car c'était une étape importante de sa vie. Quand elle est venue ici, elle avait 20 ans. C'était une époque dont elle m'a beaucoup parlé.

Mikel Otxoteko, cinéaste

Une époque que Margarita Otxoteko a également immortalisé avec sa petite caméra. Des photographies et des vidéos dévoilées au public venu nombreux assister à la projection du film de Mikel Otxoteko.

Ces images vous appartiennent plus à vous qu'à moi. Elles ont été tournées ici et elles montrent une partie de la réalité, du passé. Un épisode fondamental de votre histoire.

Mikel Otxoteko, cinéaste

Un héritage du passé que le cinéaste a donc tenu à partager avec les habitants de Saint-Pierre et Miquelon. 

Voyez ce reportage signé Martine Briand et Jérôme Anger.