Le député de Saint-Pierre et Miquelon interpelle le ministre des Outre-mer sur l’érosion de l’isthme

politique
stephane claireaux assemblee nationale

Le député de Saint-Pierre et Miquelon Stéphane Claireaux a alerté dans un courrier le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu sur la situation de l’isthme de Miquelon-Langlade. Il demande le déblocage d’un fonds exceptionnel afin de préserver l’isthme.

Dans un courrier adressé dimanche 28 février à Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, le député de l’archipel Stéphane Claireaux a demandé "le déblocage de crédits exceptionnels d’urgence afin de préserver le cordon dunaire Miquelon-Langlade." Il justifie cette demande par "l’urgence des travaux à engager pour stabiliser cette situation."

Préserver un écosystème de l'érosion

Le député indique que si l’isthme venait à disparaître, cela serait "une véritable catastrophe pour la biodiversité de ce site reconnu exceptionnel". Un accompagnement de la part de l’État pour préserver le cordon dunaire serait un exemple de "solidarité nationale" mais aussi "la condition d’une réponse sur le long terme aux problématiques de changement climatique et à la protection contre l’érosion marine."

Par ailleurs, le projet de loi portant sur la lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets consacre un article prévoyant des dispositions pour adapter les territoires côtiers au recul du trait de côte lié à l’érosion. Elle doit être examinée prochainement à l’Assemblée nationale.
  

Une situation fragile

L’isthme de Miquelon-Langlade est revenu au cœur des débats à Saint-Pierre et Miquelon après un premier épisode d’érosion au point kilométrique (PK) 16 constaté le 12 février dernier. Des travaux ont été effectués pour renforcer le cordon mais dans la nuit du mercredi 24 février, une partie de la route s’est effondrée, à 300 mètres du PK 16. Des travaux d’urgence ont été effectués colmater les trous et sécuriser l’isthme. Selon le constat des agents de l'État en charge de la surveillance, la zone fragilisée s’étend sur 500 mètres. 

À lire aussi : Isthme de Miquelon-Langlade : les travaux d'urgence sont terminés mais la route n’est pas encore sécurisée

Les agents ont indiqué samedi avoir colmaté six des sept trous détectés. En revanche la circulation des véhicules reste interdite entre le PK 16 et le PK 18 pour une durée indéterminée, car la situation de l’isthme reste incertaine. La mairie de Miquelon-Langlade a pris un arrêté pour autoriser un contournement par le lieu-dit Sauveur.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live