Le homard de Saint-Pierre-et-Miquelon s’exporte à Paris

transports
homard
©C.B
L’entreprise saint-pierraise Homards des Iles de Saint-Pierre-et-Miquelon vient d’envoyer sa première livraison du célèbre crustacé vers Paris. La préparation des cartons s’est faite dans une certaine effervescence. Cela fait cinq ans que l’établissement œuvre pour ce moment.
Homards des îles Saint-Pierre et Miquelon vient de vivre un moment fort de son histoire entrepreneuriale. Ce samedi, l’établissement saint-pierrais a expédié cent kilos de homards d’origine française vers la capitale. Pêchés au large des côtes de l’archipel, ces homards sont destinés aux plus belles tables parisiennes. Il s’agit de la première commande du genre pour la jeune entreprise, attentive au moindre détail.
 

« On est en train de trier les homards, il faut vérifier la qualité et sélectionner ceux qui vont partir. Il faut garder les antennes, les pattes, vérifier que le homard n’est pas blessé. »

Jean-Noel De Arburn, co-fondateur de Homards des Iles


L‘espoir d’un nouveau marché


La deuxième campagne de pêche annuelle du homard bat son plein à Saint-Pierre-et Miquelon. Pour les pêcheurs, ce premier envoi ouvre la perspective de nouveaux débouchés. Marins et entrepreneurs sont fiers de faire figurer, autour des pinces de l’animal, les drapeaux de la France et de Saint-Pierre-et-Miquelon.
 

« C’est un très grand jour, je suis très fier. Cela fait plus de 20 ans que l’on pêche le homard. Il va enfin partir en France et sera étiqueté « homard de Saint-Pierre-et-Miquelon. » »

Gilles Poirier, pêcheur de homard, Cap Percé


Les crustacés, qui pèsent de 700 grammes à 1,3 kg, voyagent recouverts de tissus imbibés d’eau de mer et de glace. Les homards sont comme endormis, ce qui permet de conserver leur fraîcheur malgré le trajet.

À lire aussi : Une entreprise se lance dans l'export de homard de Saint-Pierre et Miquelon

Arrivés à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle ce dimanche, ils ont ensuite effectué leur dernier voyage vers les plus grands restaurants de la capitale.

Le reportage de Charlotte Boniteau et Clémentine Baude.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live