Le merle d'Amérique dans le viseur de l'observateur et ornithologue Laurent Jackman

art
Le merle d'Amérique
©SPM LA PREMIERE
L'arrivée du printemps marque l'arrivée des passereaux dans l'archipel. Le premier oiseau à avoir attiré l'attention de Laurent Jackman est le merle d'Amérique. L'ornithologue amateur est un passionné c'est pourquoi il s'arme de patience pour scruter chacun des mouvements de l'oiseau.

Le mois de mai et ses ambiances printanières, une période idéale pour observer les oiseaux de Saint-Pierre et Miquelon.

À lire aussi : La période de comptage des oiseaux marins tire à sa fin à Saint-Pierre et Miquelon

Les premiers migrateurs sont arrivés et en particulier le merle d'Amérique, appelé aussi "rouge-gorge" en raison de sa poitrine rougeâtre. Et c'est du côté de la Vallée du milieu, site privilégié pour observer et étudier les oiseaux, que Laurent se rend pour apprécier le chant du passereau réputé en Amérique du Nord pour être le premier à chanter le matin mais aussi le dernier.

Les oiseaux qui viennent le printemps viennent du Sud donc c'est une zone intéressante car il y a les marées, les bosquets et puis quelques prairies donc on a une diversité de milieux très proches les uns des autres qui intéressent les oiseaux.

Laurent Jackman, ornithologue amateur

 

En ce mois d'avril, c'est le temps de la reproduction pour le merle d'Amérique surtout que le passereau est un oiseau menacé d'extinction tout comme la grive solitaire ou le roitelet à couronne rubis qui eux aussi vont arriver dans l'archipel très bientôt.

L'assèchement des zones humides, la déforestation, les insecticides, les building où ils se fracassent contre les vitres pendant les migrations et maintenant le changement climatique avec des phénomènes plus violents, donc tout cela cumulé, fait que la populatino d'oiseaux est en diminution.

Laurent Jackman, ornithologue amateur

 

Pour en savoir plus, Martine Briand et Aldric Lahiton ont suivi Laurent Jackman sur les traces du merle d'Amérique.

©saintpierreetmiquelon