Le navire sablier l'Elinor Marit en cale sèche pour sa visite quinquennale

transports maritimes
L'Elinor Marit
Le sablier en cale sèche est inspecté par des spécialistes canadiens. Une obligation pour les armateurs. ©SPM LA PREMIERE
Le sablier est en cale sèche depuis plusieurs jours à Saint-Pierre. Deux techniciens ont fait le déplacement de Terre-Neuve pour vérifier de fonds en comble l'Elinor Marit. L'inspection des navires est une obligation et ce tous les cinq ans.

Depuis une semaine, le sablier de l'archipel est immobilisé sur la cale de halage de Saint-Pierre. Il subit sa visite quinquennale. L'inspection est très précise et elle doit être effectuée tous les cinq ans. Ce contrôle très minutieux est réalisé par des techniciens du Canada.

Nous utilisons un appareil à ultrasons pour mesurer l'épaisseur de toute la coque et donc c'est une inspection pour s'assurer que le navire puisse prendre la mer et voir s'il y a des réparations à faire avant.

Christian Purcell, technicien de Terre-Neuve

 

Le navire de 35 mètres a été construit en 1961. Les milles nautiques, l'équipage ne les comptent plus. Et c'est depuis 2010 que L'Elinor Marit est en fonction à Saint-Pierre et Miquelon. Sa mission: le transport du sable.

À lire aussi : De Saint-Pierre jusqu'à la route de l'isthme de Miquelon-Langlade : l'impressionnant voyage de deux cents tonnes d'enrochement

Malgré les années, il a encore quelques allers-retours en mer pour récuperer le sable mais pour que l'équipage puisse se rendre sur zone en toute sécurité, il faut bien entendu passer par la case inspection.

Pour l'âge qu'il a, c'est un bon bateau. On va essayer de le préserver le plus longtemps possible et faire ce qu'il faut.

Denis Allen-Mahé; armateur de l'Elinor Marit

 

Karim Baila et Aldric Lahiton ont également suivi l'inspection de près.

©saintpierreetmiquelon