Les jeunes de 9 à 30 ans appelés à donner leur avis sur les projets qui les concernent dans l'archipel

famille saint-pierre (spm)
Les jeunes de 9 à 30 ans appelés à donner leur avis sur les projets qui les concernent dans l'archipel
©SPM la 1ère
25 actions ont été identifiées dans le projet territorial enfance jeunesse de Saint-Pierre et Miquelon. Objectif : améliorer le quotidien des enfants, des adolescents et des jeunes adultes de l'archipel, qui ont désormais la possibilité de s'impliquer davantage.
 
Et si c'était le retour du "point jeunes" dans l'archipel ?

Depuis la destruction de cet espace qui a rassemblé des milliers d'adolescents entre 1993 et 2012, de nombreuses voix se sont élevées pour réclamer l'ouverture d'une structure d'accueil ainsi qu'une meilleure prise en compte des besoins de la jeunesse du territoire.
 
À lire aussi > Démolition du point jeunes : une page se tourne
 

De la réflexion à l'action


C'est justement le sens du projet territorial jeunesse qui a été lancé le 23 septembre dernier avec la participation de l’État, de la Collectivité territoriale, de la CPS et des mairies de Saint-Pierre et de Miquelon-Langlade.

Avant d'en arriver là, il a fallu mettre en place un diagnostic. Pendant une année, une centaine d'entretiens ont été réalisés et près de 700 jeunes ont répondu à une enquête en ligne. 

À l'issue de ce travail, le comité de pilotage a identifié 25 actions qui devraient être menées pour offrir plus de loisirs aux 9-17 ans, un meilleur accompagnement pour les boursiers ou encore la création d'un espace jeunesse.
 

Laisser la parole aux jeunes 

 
Pour être sûr de répondre aux attentes du public concerné, la nouvelle phase de ce projet offre la possibilité aux 9-30 ans de donner leur avis sur les différentes actions qui devraient voir le jour.

Ils peuvent se faire connaître avant le lundi 16 novembre par téléphone au 41 01 60 ou par courriel en indiquant leur nom, prénom, âge et adresse email à l'adresse suivante : celia.verdier@ct975.fr  

Retrouvez ci-dessous l'entretien de Samuel Monod avec Célia Verdier, coordinatrice du projet territorial enfance jeunesse.
©saintpierremiquelon

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live