Les marins-pompiers de Marseille à Saint-Pierre et Miquelon pour préparer les soldats du feu aux interventions sur les navires

entreprises
EXERCI CE POMPIERS
Les pompiers en formation se prépare pour intervenir sur un incendie à bord d'un bateau. ©SPM LA PREMIERE
Après le sauvetage sur la glace et le secours en montagne, les pompiers de Saint-Pierre et de Miquelon suivent une formation sur les navires et sur des sites plus à risques avec pour objectif d'acquérir de nouvelles techniques.

Douze pompiers de Saint-Pierre et de Miquelon suivent la formation. De nouvelles expériences dans le domaine du secours et du sauvetage assurées depuis le début de la semaine par les marins-pompiers de Marseille.

À lire aussi : Les pompiers de Saint-Pierre et Miquelon se forment aux risques technologiques et naturels

Ce mercredi 28 septembre, l'exercice du jour avait lieu sur l'un des ferries de la collectivité, le Nordet. Le scénario : un départ de feu sur une machine tribord. Des exercices très importants quand il s'agit d'intervenir dans des milieux hostiles. 

On doit appliquer des techniques de progression qui sont propre aux intervenants à bord des navires.

Antoine Auvinet, second maître des marins-pompiers de Marseille

Pour cela, les pompiers sont aidés par l'équipage du bateau pour établir une stratégie. Car en cas d'incendie, c'est à l'aveugle que l'intervention a lieu. Mais avant d'intervenir, il faut bien sûr s'équiper de la tenue complète à savoir un casque, des gants, un appareil respiratoire à circuit ouvert et l'Autoroll. Un exercice réalisé dans les conditions réelles. 

On vérifie que les contrôles croisés soient bons. On vérifie aussi qu'il y a les bons gestes avec la caméra thermique, que les gardes progressent bien à genoux. Que tout soit bien arrêté.

Guillaume Geay, coordinateur de la sécurité civile

Des exercices qui mettent à rude épreuve la capacité physique et le moral des pompiers. Des étapes incontournables pour pouvoir ensuite aller sur des interventions, mieux formés.

Mathias Raynaud et Jérôme Anger ont assisté à la simulation grandeur nature.

©saintpierreetmiquelon