Les opposants à l'obligation vaccinale des soignants continuent de se faire entendre à Saint-Pierre et Miquelon

coronavirus
manifestation soignants vaccins
©SPM la 1ère
Pas de report de l'obligation de vaccination des soignants contre la Covid-19. Le préfet de St Pierre et Miquelon refuse toujours d'accorder la dérogation demandée par les opposants. Lundi 11 octobre, ils étaient une centaine à manifester à nouveau pour soutenir le personnel soignant non vacciné.

Après un premier rassemblement dimanche 9 octobre, le rendez-vous de la rue est devenu quotidien au centre-ville de Saint-Pierre. Les opposants expriment ainsi leur désaccord à l'obligation vaccinale faite aux personnels de santé, et témoignent de leur soutien aux non vaccinés menacés d'une  suspension du contrat de travail. Les opposants à la vaccination obligatoire n'en démordent pas. Et la préfecture non plus. Christian Pouget ne dérogera pas localement à cette mesure nationale. Il n'y aura pas de délai supplémentaire.

À lire aussi : La mobilisation se poursuit contre l'obligation vaccinale du personnel hospitalier à Saint-Pierre et Miquelon

Pour mémoire à Saint-Pierre et Miquelon, cette obligation décidée par le gouvernement a déjà été repoussée d'un mois avec une échéance fixée au 15 octobre 2021. Selon nos informations, seules quinze personnes ne sont pas vaccinées au centre hospitalier François Dunan sur les 388 personnels hospitaliers soumis à cette obligation. Après s'être rendus à la préfecture où une délégation de six personnes a été reçue, les manifestants se sont dirigés à l'Hôtel du territoire.

Karim Augustin Baïla et Aldric Lahiton étaient sur place. Ils ont recueilli les réactions des opposants à la vaccination obligatoire. Des réactions exprimées en direct dans le journal télévisé de ce lundi 11 octobre 2021.

 

Retour en images sur cette journée de mécontentement avec Karim Baila et Aldric Lahiton.