Les parlementaires de St-Pierre et Miquelon inquiets de l'impact de l'envolée des prix de l'énergie sur les ménages

énergie
chauffage
Les parlementaires de Saint-Pierre et Miquelon inquiets de l'impact de l'envolée des prix de l'énergie sur les ménages ©SPM LA PREMIERE
"Continuer d’agir pour que les ménages et les foyers les plus modestes n’aient pas à choisir entre manger et se chauffer cet hiver en raison de l'inflation". C'est l'inquiétude exprimée par le sénateur et le député de l'archipel. Ils demandent "un positionnement clair sur l'accompagnement du gouvernement dans cette période difficile".

Comment  les résidents de Saint-Pierre et de Miquelon pourront-ils tenir cet hiver face à l’inflation et à la forte augmentation des prix de l’énergie ?

La hausse des prix du fioul et de l’électricité dans l'archipel, c'est le thème central d'un communiqué co-signé par le sénateur Stéphane Artano et le député Stéphane Lenormand, et publié le 15 novembre dernier.

Dans ce communiqué, Stéphane Lenormand et Stéphane Artano demandent au gouvernement un positionnement clair après le retrait de leur amendement.  Amendement qui avait pour objectif d’accompagner les collectivités dans la lutte contre l’inflation et l’impact de l’augmentation des prix de l’énergie. 

Les parlementaires qui "souhaitent un blocage du prix du fioul domestique jusqu'en juin 2023 au moins, à 0,65 €". 

À lire aussi : Plus de 1800 foyers éligibles à l’aide au fioul à Saint-Pierre et Miquelon

Comme le rappelle le député, si une aide au fioul, de l'État et de la Collectivité territoriale, a déjà été débloquée fin 2022 avec une contribution d'un peu plus de 700 000 €, elle ne sera pas suffisante.

Les ménages ne font pas qu'un seul plein pour passer cet hiver. Le problème se posera en janvier, février, mars sur le territoire. Il est évident qu'avec le prix du litre à 1,20 €, on aura des situations très difficiles et notamment chez ceux qui socialement sont les plus fragiles et qui sont souvent dans des habitations qui sont, un peu, des passoires énergétiques.

Stéphane Lenormand, député de Saint-Pierre et Miquelon

Plus de précisions avec le député Stéphane Lenormand. Il est interrogé par Sony Chamsidine.

©saintpierreetmiquelon

Pour le sénateur, il est impératif de maintenir le dialogue avec le gouvernement afin de mettre en œuvre des solutions adaptées aux spécificités de l’archipel.

À lire aussi : 750 000 euros d'aide au fioul pour les foyers de Saint-Pierre et Miquelon

Le député et le sénateur attirent également l'attention sur les conséquences de l'augmentation annoncée du prix de l'électricité pour le début de l'année 2023. Il ne faudra pas oublier les foyers chauffés par ce moyen. Une hausse qui serait de 15 %. 

Un certain nombre de ménages sur le territoire, on fait le choix, à un moment donné , il y a plusieurs années, de basculer sur l'électrique, sous l'impulsion de politiques publiques et par conséquent, il faudra aussi imaginer un bouclier tarifaire pour l'électrique.

Stéphane Artano, sénateur de Saint-Pierre et Miquelon

Ecoutez l'entretien de Stéphane Artano réalisé par Viviane Dauphoud-Eddos. 

©saintpierreetmiquelon

Retrouvez le communiqué publié le 15 novembre dernier et co-signé par Stéphane Artano et Stéphane Lenormand.

ENERGIE
Communiqué de presse publié le 15 novembre 2022. ©S.ARTANO/S.LENORMAND