Plus de 1800 foyers éligibles à l’aide au fioul à Saint-Pierre et Miquelon

économie
saint-pierre panorama
©Flickr / Phillip Grondin
La mesure a été votée à l’unanimité ce mardi 27 septembre par les conseillers territoriaux. L’aide au fioul, d'un montant total de 748 000 euros, sera reversée aux foyers dont le revenu fiscal de référence n’excède pas les 40 100 euros.

La séance officielle du conseil territorial s’est réunie cette semaine avec pour toile de fond la vie chère. Les élus ont voté à l’unanimité plusieurs délibérations portant sur des mesures visant à relancer le pouvoir d'achat des habitants de Saint-Pierre et de Miquelon. Elles concernent le logement, différentes aides sociales mais aussi et surtout le fioul domestique qui a vu son prix au litre doubler en quelques mois.

À lire aussi : Inflation à Saint-Pierre et Miquelon : le fioul au cœur des préoccupations

Pour aider les familles, l’État apporte son soutien financier à hauteur de 626 000 € et la collectivité territoriale 122 000 €.

Une mesure qui va de 200 à 800 € selon les revenus fiscaux de référence des 1814 foyers concernés par cette aide. 

Voici les détails :

  • moins de 10 900 euros : 800 euros (441 foyers)
  • entre 10 900 et 19 500 euros : 400 euros (683 foyers)
  • entre 19 500 et 40 100 euros : 200 euros (610 foyers)
  • Plus de 40 100 euros : 0 euros (80 foyers)

Les foyers avec revenu fiscal de référence de plus de 40 100 € ne sont pas éligibles. Ils sont au nombre de 80, selon les chiffres communiqués par la collectivité territoriale de Saint-Pierre et Miquelon. 

C’est une bonne chose même si l’on pense qu’il faudrait plafonner le prix du litre de fioul à 65 centimes d’euros car cette opération « One Shot » ne sera pas suffisante pour bon nombre de nos concitoyens pour passer l’hiver.

Franck Detcheverry, conseiller territorial d'opposition-Cap sur l’avenir.

Si de nombreuses maisons sont chauffées au fioul domestique, d’autres privilégient l’électrique. Dans ce dossier, majorité et opposition se sont entendues.

Le gouvernement a annoncé que l’électricité augmenterait encore de 15% en 2023 donc je pense aussi aux gens qui se chauffent à l’électricité mais aussi au panier de la ménagère, à l’alimentaire qui n’arrête pas d’augmenter aussi et on doit aujourd’hui réfléchir à des mesures globales sur le pouvoir d’achat.

Franck Detcheverry, conseiller territorial d'opposition-Cap sur l’avenir

Autres délibérations qui a ont reçu l’aval de tous les conseillers territoriaux, l’aide sociale facultative sur le logement avec le gel des loyers entre 2022 et juin 2023, et l’aide à l’importation pour les artisans d’art.

Concernant, le paiement des impôts par virement pour tous montants excédants 300 euros, la délibération n’a pas fait l’unanimité chez l’un des membres de la majorité et des conseillers de l’opposition.

À lire aussi : Christian Pouget : "Nous sommes dans une situation inédite"

Selon Franck Detcheverry, conseiller territorial d'opposition-Cap sur l’avenir : "c’est encore mettre des contraintes sur certains usagers qui ont le plus de mal avec les virements bancaires. C’est la deuxième ou troisième fois que les plafonds sont abaissés […] certaines entreprises atteignent le plafond très rapidement avec leur carte bancaire quand ils paient leurs différentes taxes et les charges communes ».

Retour sur la séance du CT avec Adrien Develay et Elise Marné.

©saintpierreetmiquelon

 

Et pour parler de cette séance du conseil territorial, Samuel Monod recevait dans le journal télévisé de ce mercredi 28 septembre, le président de la collectivité territoriale.

Interrogé sur le fait que la Collectivité va verser un crédit déterminé en fonction des revenus des foyers, directement à la société Hardy, unique distributeur de carburants à Saint-Pierre et Miquelon, Bernard Briand a tenu a rassurer la population sur la confidentialité des opérations.

Il s'agit d'un crédit qui sera accordé sur le compte client de chaque particulier qui pourrait être bénéficiaire de cette ristourne. Côté collectivité, on sera amenés à adresser individuellement le courrier pour préciser le montant [...] Toutes les mesures de sécurité ont été prises pour garder la confidentialité et être le plus réactifs possible.

Bernard Briand, président de la Collectivité territoriale

Bernard Briand qui a précisé qu'il faudrait d'autres mesures incitatives pour réduire le prix de la facture.

C'est aussi faire en sorte qu'il y ait un bouclier tarifaire, que ce soit sur l'électricité, sur le prix du fioul à 65 centimes d'euros ou encore sur la symétrie entre le prix du gazole, de l'essence pour faire baisser le prix de la facture du fioul.

Bernard Briand, président de la collectivité territoriale de Saint-Pierre et Miquelon

Le président du la collectivité territoriale est aussi revenu sur les aides sociales facultatives et le paiement des impôts par virement.

Retrouvez l'entretien complet de Bernard Briand, président de la collectivité territoriale. Il répondait à Samuel Monod.

©saintpierreetmiquelon