Inflation à Saint-Pierre et Miquelon : le fioul au cœur des préoccupations

consommation
fioul domestique livraison
/ ©SPM la 1ère
À l'initiative de la préfecture, des ateliers sur le pouvoir d'achat ont été organisés ce mardi à Saint-Pierre. Les acteurs institutionnels du territoire se sont retrouvés afin de dresser un tableau de la situation et réfléchir à des mesures. Problème récurrent évoqué : l'augmentation incessante du fioul domestique.

C'est le point qui est revenu au centre des débats : l'augmentation du prix du fioul domestique. Selon les derniers résultats du cabinet d'étude DME, présentés à la population ce mardi soir à Saint-Pierre, le prix du fioul a doublé en un an dans l'archipel. Le président de la collectivité territoriale a présenté un dispositif exceptionnel : une enveloppe de 748 000 euros qui sera soutenue par l'État, pour tenter de pallier cette augmentation récurrente.

À lire aussi : 750 000 euros d'aide au fioul pour les foyers de Saint-Pierre et Miquelon

Par ailleurs, les hausses des coûts sont multiples, elles sont dû à différents facteurs : la guerre en Ukraine, les prix du frets, ou encore la baisse de l'euro par rapport au dollar.

Autre augmentation à souligner : 

  • le carburant, avec une hausse de 72% en un an
  • l'alimentation avec une hausse de 6%

Globalement selon l'INSEE, le coût de la vie dans l'archipel a subi une augmentation de 9,32% entre juin 2021 et juin 2022. En métropole le chiffre s'élève à 5,80%.

La hausse du prix du fioul est ce qui tue les ménages.

Stéphane Artano, Sénateur de Saint-Pierre-et-Miquelon

Le sénateur Stéphane Artano était l'invité de Saint-Pierre et Miquelon la 1ère pour faire un point sur la situation actuelle. Il a tenu "à porter un message à l'ensemble des acteurs pour pouvoir passer l'hiver qui s'annonce déjà difficile". Il a proposé un pacte territorial afin d'avoir une visibilité sur les mesures en cours.

À lire aussi : Bernard Briand demande au gouvernement de faire confiance aux élus des territoires ultramarins

Il n'a pas caché son inquiétude et appelle chaque acteur institutionnel à faire "sa part" : l'État, les mairies, la CPS, la chambre des commerces, etc. "Il faut montrer à la population que nous sommes tous unis dans cette lutte".

Nous devons tous faire front commun en prenant de la hauteur. Oublier les querelles politiques, avoir une discours franc avec le gouvernement pour trouver les bonnes mesures.

Stéphane Artano, Sénateur de Saint-Pierre-et-Miquelon

Retrouvez l'intégralité de l'entretien de Stéphane Artano, au micro d'Adrien Develay.