Les passereaux profitent d'une nourriture abondante dans la forêt boréale de Saint-Pierre et Miquelon

nature
Passereaux
Tarin des pins ou Bec croisé, tous les passereaux semblent apprécier la saveur de la forêt boréale de Saint-Pierre et Miquelon ©Patrick Boez
Les passereaux prennent leur temps avant de quitter Saint-Pierre et Miquelon. Selon les ornithologues amateurs de l'archipel, ils seraient bien plus nombreux qu'à l'accoutumée en cette période, car la nourriture y serait plus abondante.
Malgré les premières neiges et les vents de ces derniers jours, les passereaux sont encore nombreux dans l'archipel.

À lire aussi : Comment protéger la forêt boréale de Saint-Pierre et Miquelon ?

Plusieurs centaines d'individus tarderaint encore à s'envoler vers d'autre cieux, selon les ornithologues amateurs qui en profitent pour multiplier les clichés ces derniers jours.
 

Des oiseaux qui se déplacent en fonction de la nourriture 


Patrick Boez est un passionné qui arpente les sentiers toute l'année pour observer la faune du territoire et plus particulièrement les membres de la famille des fringillidés cet automne.
 

Ils se régalent, ils s’en mettent plein la panse.

Patrick Boez, ornithologue et photographe amateur


Selon lui, leur présence s'expliquerait par la quantité de nourriture qu'ils trouvent au coeur de la forêt boréale de Saint-Pierre et Miquelon. Une nourriture qui serait plus abondante qu'à l'ordinaire en cette période de l'année.

Tous les amateurs de la nature peuvent encore en profiter en allant se promener dans les bois.
Les passereaux de l'archipel 1/3
les premières neiges n'ont pas fait fuir les passereaux ©Patrick Boez
Les passereaux de l'archipel 2/3
un bec croisé bifascié prêt à s'envoler vers de nouveaux horizons ©Patrick Boez
Les passereaux de l'archipel 3/3
La patte solidement attaché sur son garde-manger ©Patrick Boez
 
Retrouvez ci-dessous le reportage en pleine nature de Clémentine Baude et d’Aldric Lahiton
©saintpierremiquelon
Les Outre-mer en continu
Accéder au live