Les pompiers de Saint-Pierre et Miquelon formés aux secours en milieu périlleux

entreprises saint-pierre (spm)
Les pompiers de l'archipel suivent une formation en milieu périlleux
©SPM La 1ère - Sony Chamsidine
Quinze pompiers de l'archipel sont désormais formés pour les missions de secours en milieu isolé ou d'abordage difficile. Ce jeudi 14 avril, les tous derniers exercices avaient lieu sur les falaises du cap de Miquelon.

Il ne fallait pas avoir le vertige pour participer à cette formation ! À Miquelon, quinze pompiers ont perfectionné leur technique pour mener à bien des opérations de sauvetage en milieu isolé ou d'abordage difficile.

Le risque zéro n'existe pas mais on prend quand même toutes les précautions dans cette phase d'exercice et d'entraînement pour ne pas avoir de blessé ou d'accident

Lieutenant Philippe Meffre, sapeur-pompier de la Drôme

Formation secours en milieu périlleux pour 15 pompiers de Saint-Pierre et Miquelon
©SPM LA 1ÈRE - Sony Chamsidine

 

Des exercices périlleux avec un maximum de sécurité

Et pour que ces exercices soient concrets, ils se sont déroulés en conditions réelles sur les falaises du Cap, sous les yeux aguérris de deux sapeurs-pompiers professionnels venus de métropole. Deux interventions ont été programmées. Le premier scénario met en scène une personne bloquée en bas d'une falaise. Le second exercice concerne une autre victime, blessée après une chute, et qui nécessite un abordage.

À lire aussi : Les pompiers de Saint-Pierre et Miquelon se forment aux risques technologiques et naturels

C'est très enrichissant de pouvoir travailler avec les deux casernes [...] On a appris beaucoup de techniques, fonctionnelles, opérationnelles et aussi la sécurité parce que c'est vraiment important. Chaque fois qu'on se décroche, qu'on soit se raccrocher, c'est très important de toujours être en sécurité.

David Mahé, sapeur-pompier de Saint-Pierre

Formation de quinze pompiers de SPM aux secours périlleux
©SPM LA 1ÈRE - Sony Chamsidine

 

Si très peu d'intervention de ce type sont enregistrées chaque année, l'idée de cette formation est de préparer les soldats du feu pour qu'ils soient opérationnels en cas de besoin.

Entraînement difficile, guerre facile. Donc on essaye de voir tous les cas de figure possibles qui se rapprochent quand même de la réalité. Il y a beaucoup de monde qui transite sur ces chemins de randonnée et ce sont des zones accidentogènes.

Capitaine Guillaume Geay, coordinateur de sécurité civile auprès du Préfet

 

Une formation vertigineuse suivie par Sony Chamsidine et Adrien Develay.

©saintpierreetmiquelon