Deux personnes disparues en mer : le point sur les recherches engagées au large de Miquelon

disparition miquelon-langlade
Cellule opérationnelle
Une cellule opérationnelle a été déployée à la préfecture ©Anne-Claire Revert
Deux personnes sont toujours portées disparues, après avoir quitté Miquelon hier vers 16h. Surprises par un épais brouillard dans la soirée, elles n'ont pas réussi à regagner la terre ferme. Les recherches se poursuivent activement, ce vendredi après-midi, au large de Miquelon.  
A Miquelon, à l'annonce de cette disparition inquiétante, un mouvement de solidarité s'est mis en place. Quatre bateaux de plaisance et de pêche ont appareillé, dès hier soir, pour aider à localiser l'embarcation disparue, ainsi que la vedette de la SNSM.

Des habitants de l'île ont pris la mer à bord de leur propres embarcations, à l'image de Jean de LizarragaLe maire de Miquelon-Langlade garde espoir. Ecoutez-le au micro de Linda Saci et Flavie Bry : 
©saintpierremiquelon

 

Une cellule de crise activée à la préfecture
Au terme d'une conférence de presse donnée, ce vendredi à 11h30, le préfet a exprimé son inquiétude à notre confrère Ibrahim Ahmed Hazi. Henri Jean félicite tous "les volontaires et bénévoles qui se sont joints aux recherches". 

Malheureusement, confie-t-il, "le seul moyen de communication, un téléphone portable, s'est rapidement trouvé hors réseau." Mais grâce au travail des deux opérateurs téléphoniques de l'archipel, la zone de recherches a pu être resserrée, selon le préfet de l'archipel. "Un peu plus au nord, un peu moins à l'est."

La préfecture devrait faire un nouveau point sur l'avancée des recherches à 17h.

La SNSM à pied d'oeuvre
Depuis hier soir, les recherches n'ont pas cessé. La SNSM est mobilisée. Une nouvelle équipe a pris le relais ce matin à 10h. Mais les sauveteurs rencontrent plusieurs difficultés: la brume, l'absence de liaison VHF et d'écho-radar dans l'embarcation disparue.

Ecoutez Enrique Perez, le président de la SNSM, interrogé par Linda Saci et Flavie Bry : 
©saintpierremiquelon

 

Des moyens aériens en attente
Un avion Cessna d'Air Saint-Pierre a été réquisitionné. Il a décollé à 13h45, avec des gendarmes à son bord, afin de scruter la zone depuis les airs et peut-être permerttre la localisation de l'embarcation. 
 
Une disparition inquiétante
Deux personnes ont disparu, hier soir, alors qu'elles naviguaient à bord d'une embarcation légère. Selon le préfet de Saint-Pierre et Miquelon, elles se trouvaient alors, "très probablement", au large du Cap du Nid à l'Aigle, au nord de Miquelon.

Âgées d'une soixantaine d'années, elles seraient sorties peu équipées, compte tenu du beau temps qui régnait sur l'archipel, en fin d'après-midi. Un dernier contact, par téléphone, a été établi vers 18h jeudi, entre l'une des personnes portées disparues et son compagnon, resté à terre et qui explique qu'elles étaient alors sur le retour. 

Vraisemblablement surprises par la levée d'un épais brouillard en fin de journée, ces deux personnes ne sont pas parvenues pas à retrouver leur route. Aussitôt avertie, la gendarmerie a engagé les recherches, avec l'aide de la SNSM. 

Le numéro du centre opérationnel est le 41 71 27 ou le 41 71 29. Pour télécharger le communiqué de la préfecture concernant les moyens de recherches déployés par les autorités : 

Le communiqué de la préfecture