Pétanque : une saison prolongée au Cochonnet saint-pierrais grâce à la météo clémente

pétanque
tournoi pétanque cochonnet st pierrais
©CB
Les joueurs de pétanque de Saint-Pierre profitent des températures douces de ce début décembre pour prolonger la saison. Un tournoi amical a été organisé, ce samedi 5 décembre 2020, sur les terrains du Cochonnet saint-pierrais. Bonne humeur et esprit de Noël étaient au rendez-vous. 
Pulls de Noël, bonnets rouges et cornes de rennes : les joueurs de pétanque se sont mis aux couleurs des fêtes de fin d'année pour ce tournoi. Noël approche et pourtant, les boulistes jouent encore en extérieur. Cette prolongation de saison est plutôt rare sur l'archipel. Les températures le permettent alors tout le monde en profite. 
 

"Moi, ça fait 20 ans que je joue à la pétanque ici, et c'est la première fois qu'on organise un tournoi début décembre au Cochonnet. On se retrouve tous, la saison se rallonge un petit peu. C'est une bonne ambiance !"

Anne-Marie 


"C'est une ambiance de fou"


Robert, surnommé "le chat" sur le terrain, joue à la pétanque depuis 40 ans. Il ne se lasse pas de la bonne ambiance qui règne lors de ces tournois du samedi après-midi. "C'est une ambiance de fou ! Tout le monde est là, tout le monde est content, tout le monde s'amuse, c'est bien !"

Tant que la neige ne recouvre pas les terrains, les passionnés veulent continuer à jouer. Ils se retrouvent même parfois le soir pour faire quelques parties. En organisant ce tournoi, le président du Cochonnet saint-pierrais a voulu répondre à une demande de ses licenciés. 

 

"C'est un tournoi amical, les gens viennent, c'était demandé. Il y a quand même 30 personnes, 10 triplettes de trois. C'est magnifique."

Jean-Claude Hebditch, président du Cochonnet saint-pierrais


Tant que le temps le permet, les boulistes vont profiter des terrains en extérieur. Et quand la neige arrivera, ils pourront peut-être aller se réfugier dans les locaux de l'association des Zigotos où se trouve un terrain de pétanque. 


Le reportage de Charlotte Boniteau et Hélène Corbie :