Printemps de l'Environnement : les bénévoles du Rotary Club nettoient la nature en respectant les distances

écologie
Printemps de l'Environnement
Printemps de l'Environnement
La crise du coronavirus n'a pas supprimé les déchets sauvages du bord des routes. A Saint-Pierre et Miquelon, les bénévoles du Rotary Club ont tenu à organiser le Printemps de l'Environnement, en redoublant de précautions. 

A Saint-Pierre Miquelon, les préoccupations sanitaires mondiales autour du coronavirus n'ont pas bridé la conscience écologique des membres du Rotary-Club. Ce vendredi 8 mai, une quinzaine d'entre eux se sont retrouvés avec leurs sacs plastiques afin de collecter les déchets sauvages déposés dans les talus de la route du Cap de Saint-Pierre. 

À lire aussi > Près de 2 tonnes de déchets ramassées au quai en eau profonde
 

Les perturbations du confinement et des élections municipales

 

Depuis des années, la route du Cap est la zone choisie par le Rotary pour nettoyer la nature dans le cadre du Printemps de l'Environnement au mois de mai. En raison des circonstances particulières de cette année, la municipalité qui pilote traditionnellement l'opération aux côtés des associations et des particuliers, ne l'a pas encore initiée. Les bénévoles se sont donc lancés seuls.
 

" La mairie m'a expliqué qu'en raison du Covid-19 et du changement de maire, l'équipe actuelle n'avait rien programmé. Donc nous au Rotary on a dit "banco", on y va comme tous les ans ! " - Yannis Urtizbéréa, membre du Rotary Club
 


Distanciation et précautions

 

Quelques jours seulement après leur déconfinement, les membres volontaires du Rotary ont pris soin d'effectuer leur chasse aux déchets en respectant les mesures de précaution préconisées pour prévenir les contaminations éventuelles : éloignement suffisant entre eux, gants, masques FFP2 et gel hydroalcoolique à disposition de chacun. 

Une initiative citoyenne qui ravit le plus jeune parmi la quinzaine de ramasseurs bénévoles : à tout juste 8 ans, Iwan pense déjà à son avenir.
 

" [Si on ne le fait pas], on aura trop de déchets sur la Terre. Et ce n'est pas bon pour la santé des animaux. " - Iwan, 8 ans


À lire aussi > Parlement des enfants : des CM2 de Saint-Pierre rédigent une proposition de loi pour réduire les déchets

647 kilos de déchets récoltés

 

Cette année encore, Iwan, Yannis et leurs collègues ont offert une belle toilette à la nature. Que ce soit des déchets de plastiques, polystyrène ou encore des mégots, 647 kilos de détritus ont été ramassés, en attente d'être déposés à la déchetterie. 

Le reportage de Flavie Bry et Inès Pons Teixeira.
©SPM la 1ère
Le casse-tête de la gestion des déchets sur des îles
Comment gérer les déchets ménagers sur des îles qui ne peuvent plus les enfouir ni les éliminer complètement ? Un archipel français qui plus est situé à quatre mille kilomètres de son territoire national de rattachement et des filières de recyclage qui y sont constituées ?
Pour mesurer les difficultés, voyez notre magazine "A la Une" consacré aux déchets à Saint-Pierre et Miquelon.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live