Projet d'internat, baisse des effectifs, dates du Bac : l'Education nationale face à plusieurs défis à Saint-Pierre et Miquelon

éducation
bac epreuve lycee emile letournel
©SPM la 1ère

Les élèves de Saint-Pierre et Miquelon ont repris le chemin de l'école ce lundi 4 janvier. Changements pour les terminales, missions d'inspection, projets en cours, le service de l'éducation nationale de l'archipel mène des réflexions.

Un nouveau trimestre commence, une nouvelle année calendaire également. Si quelques tout petits ont fait leur première rentrée en ce début du mois de janvier, au moins 1068 élèves du collège, du lycée, du primaire et de la maternelle ont repris les cours.

À lire aussi : L'internat de la réussite en chantier en 2019

Un chiffre plus précis devrait être connu dans quelques jours. En tout les cas, ce nombre est en baisse par rapport à l'année précédente. Ils étaient 1090 élèves répartis dans les différents établissements. 

Ce qui importe c'est de proposer une offre éducative la plus adaptée et la plus adéquate à la réussite des élèves

Jean-Pierre Tégon, chef du service de l'éducation nationale

 

Des changements sont à noter au niveau de l'Education nationale dans l'archipel. Ils concernent les dates des épreuves du baccalauréat. Ces dernières sont rattachées au calendrier des établissements des Antilles. Les copies seront également corrigées à l'académie de Normandie et non plus à Montréal comme c'était le cas depuis de nombreuses annnées.

Le projet d'internat toujours en attente 

 

  • Octobre 2016 : pose de la première pierre par Manuel Valls alors premier ministre
  • Décembre 2018 : choix du maître d'oeuvre 
  • Printemps 2019 : début des travaux
  • Fin 2020 : ouverture de l'internat 
  • Janvier 2021 : où en est le projet ?

Aujourd'hui nous sommes dans l'attente d'une décision du ministère de l'Education nationale sur l'avenir de ce projet

Jean-Pierre Tegon

 

Le chef de l'éducation nationale précise : "en juillet dernier, j'ai dû déclarer les lots infructueux car nous avons dépassé le budget alloué à ce projet ".

Le chef du service de l'éducation nationale Jean-Pierre Tégon était l'invité de Delphine Jeanneau :