Quai des ferries à Saint-Pierre : qu'est-ce que le dispositif d'archéologie préventive ?

transports
La dernière version du quai des ferries à Saint-Pierre présentée au public
Le projet de quai des ferries à Saint-Pierre présenté au public mardi 17 novembre 2020 ©spm la 1ere
Le service de l'archéologie sous-marine effectuera au printemps 2021 un état des lieux sur l’emplacement du projet de quai des ferries à Saint-Pierre. Il s'agit de rechercher d'éventuels vestiges avant d’autoriser ou non le démarrage du chantier.
Les travaux du futur quai des ferries, prévus par la dollectivité Territotial, sont suspendus aux résultats des fouilles d’archéologie préventives qui auront lieu début 2021. Cet emplacement pourrait abriter les vestiges d’un bâtiment qui traitait la morue au XVIIIe siècle. Un article de 1967 paru dans National Geographic évoque également la présence de trois navires perdus ou abandonnés sur la zone.

À lire aussi : Quai des ferries à Saint-Pierre : la collectivité territoriale s’inquiète de possibles fouilles archéologiques sous-marines
 

Avant tout aménagement public ou privé, l’Etat peut prescrire un diagnostic archéologique, afin de vérifier la présence de traces humaines sur le terrain en question. Ce dispositif d’archéologie préventive est encadré par la loi du 17 janvier 2001. L’article 2 note que, par cette mesure, « L'Etat veille à la conciliation des exigences respectives de la recherche scientifique, de la conservation du patrimoine et du développement économique et social ».
 

Première étape : le diagnostic


Au printemps 2021, le diagnostic archéologique sera réalisé par le DRASM, le département de recherche subaquatique et sous-marine. A l’issue d’une série de plongées, la situation évoluera selon deux possibilités. Le site pourrait être reconnu comme site archéologique mineur, sans grand intérêt patrimonial. Auquel cas, les travaux pourraient commencer dans la foulée.

À lire aussi : Port de Saint-Pierre : avant les travaux du quai des ferries, les archéologues souhaitent explorer d'éventuels vestiges sous-marins

En revanche, si les plongées concluent que la zone correspond à un site archéologique majeur, les fouilles seront étendues et les travaux repoussés à une date ultérieure.

Retrouvez les explications de Charlotte Boniteau, sur les images de Jérôme Anger : 


 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live