publicité

Quelle place pour Saint-Pierre et Miquelon dans la stratégie française en Arctique ?

Dans un communiqué du 28 août dernier, le ministère des Armées publie son analyse sur les nouveaux enjeux en Arctique. Un document d'une dizaine de pages qui ne fait aucune mention de Saint-Pierre et Miquelon. Un oubli qui a provoqué la colère de Karine Claireaux.

© SPM la 1ère
© SPM la 1ère
  • Par Frédéric Lahiton
  • Publié le , mis à jour le

C'est un dossier d'une dizaine de pages, préfacé par la ministre des Armées Florence Parly et intitulé La France et les nouveaux enjeux stratégiques en Arctique qui a eu le don d'agacer le maire de Saint-Pierre et présidente du bureau du Conseil National de la Mer et des Littoraux, Karine Claireaux.


Le document fait en effet état de l'intérêt stratégique croissant pour cette partie du monde que toutes les grandes puissances convoitent, que ce soit pour les ressources naturelles, les nouvelles routes maritimes, les futurs couloirs aériens, la recherche scientifique. De son côté, la France veut être "une voix lucide face aux appétits grandissants" et rappelle que l'Arctique n'appartient à personne. 


Karine Claireaux ne conteste pas l'analyse, bien au contraire, mais le maire de Saint-Pierre souhaite que l'archipel puisse prendre toute sa place et rappelle le positionnement stratégique de Saint-Pierre et Miquelon en Atlantique nord.
Quelle place pour Saint-Pierre et Miquelon dans la stratégie française en Arctique ?

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play