Retour des étudiants à Saint-Pierre et Miquelon : quelle logistique en pleine crise du coronavirus ?

coronavirus saint-pierre (spm)
etudiants depart saint-pierre
©SPM la 1ère
Malgré la réduction drastique des liaisons aériennes et les procédures strictes de quatorzaine visant à freiner le coronavirus, les autorités s'efforcent de permettre le retour au pays aux étudiants de Saint-Pierre et Miquelon qui le souhaitent.

C'est le dilemne du moment, tant pour les étudiants saint-pierrais et miquelonnais que pour leur parents. En l'absence d'établissement supérieur sur l'archipel, la plupart d'entre eux effectuent leurs études dans l'Hexagone ou au Canada. Mais en pleine pandémie de coronavirus, les étudiants doivent-ils rentrer passer l'été sur leur île encore quasiment indemne de la Covid-19 ? Et comment mettre en place la logistique dans cette période de forte réduction du transport aérien, et de quatorzaine obligatoire avant l'entrée sur le territoire ?
 

Un recensement exhaustif des étudiants

 

Afin d'organiser au mieux cette migration estivale, les autorités nationales et locales lancent la première étape : le recueil des souhaits de tous les lycéens, étudiants, apprentis, et titulaires de la formation professionnelle concernés, soit plus de 270 jeunes.

À lire aussi > Coronavirus : rentrer ou rester, le dilemme des étudiants de Saint-Pierre et Miquelon

Parmi eux, 265 sont boursiers de la collectivité territoriale et donc recensés précisément par son service formation-insertion. Dans le détail, compte tenu des formations à distance et des retours déjà effectués, il reste à ce jour 163 étudiants et lycéens boursiers en métropole et 81 au Canada.

Le retour depuis la métropole

 

Afin de venir en aide aux jeunes ultramarins effectuant actuellement leurs études en métropole, et organiser leur voyage et leur quatorzaine, le ministère des outre-mer leur demande de se signaler et de faire connaître leur souhait pour l'été à travers un formulaire mis en ligne sur son site internet. Leur réponse doit être enregistrée avant le 2 mai au soir. 

Questionnaire pour les étudiants en métropole : les précisions de Mikael Bastide et Jean-Yves Pautrat.

©saintpierremiquelon

Le ministère précise que ce questionnaire est dédié exclusivement aux étudiants "ayant un rattachement familial en outre-mer. Les étudiants doivent avoir pris connaissance des modalités d’examen de fin d’année mises en œuvre par leur établissement d’enseignement supérieur" avant d’envisager un retour sur leur territoire d’origine.

Pour toute question ou difficulté, le site offre également un espace permettant de demander de l'aide, et aussi de proposer son aide dans le cadre de la solidarité ultramarine.
 

Le retour depuis le Canada

 

Pour les jeunes Saint-Pierrais et Miquelonnais qui effectuent actuellement leurs études dans une des provinces canadiennes, la procédure est différente. Depuis le jeudi 23 avril, un autre espace leur est dédié, hébergé sur le portail internet de la préfecture de Saint-Pierre et Miquelon. Il s'agit là encore d'un questionnaire, qui permettra aux autorités de collecter les informations nécessaires à l'organisation d'un potentiel rapatriement sur l'archipel.

À lire aussi > Des élus de Saint-Pierre et Miquelon demandent l'annulation de tous les vols directs depuis Paris prévus cet été

Attention, les étudiants ne disposent que de quelques jours pour le télécharger, le remplir et le renvoyer par courriel. La date limite de réponse est fixée au 1er mai dernier délai.

Formulaire pour les étudiants au Canada : le reportage de Robin Droulez et Michel Cambray
Formulaire étudiants au Canada ©SPM la 1ère
Les Outre-mer en continu
Accéder au live