Réunion de l'OPANO pour 2021 : forte baisse des quotas de morue, le flétan en hausse

pêche
pêche
©SPM la 1ère
Raie, flétan noir, morue, crevette. Quels seront les quotas de pêche de l'archipel pour 2021 ? Tout se joue en ce moment à l'OPANO. La 42e session de l'Organisation des pêches de l'atlantique nord-ouest s'est ouverte ce lundi 21 septembre.
Les quotas de pêche pour la saison 2021 sont en ce moment débattus à l'occasion de la 42e session de l'Organisation des pêches de l'atlantique nord-ouest. Un rassemblement virtuel, cette année, pour cause de crise sanitaire. Mais les enjeux restent importants, notamment concernant la crevette nordique et la morue de la zone 3M. Pour la crevette, l'archipel disposait d’un nombre de jours de pêche affrété ou échangé. Les scientifiques préconisaient de changer le régime de gestion des stocks en 2021. Mais, avec la crise sanitaire, ces discussions ne peuvent pas avoir lieu. Le système actuel devrait donc être maintenu pour l’an prochain et les quotas inchangés.
 

Diminution pour la morue 


Pour ce qui est de la morue, lors de la dernière session, il avait été décidé de diminuer de moitié le total admissible de capture (TAC). Sur les 8 531 tonnes autorisées en 2020, 170 tonnes revenaient à la France. Cette diminution progressive annoncée depuis quelques années devrait se poursuivre en 2021. Le conseil scientifique préconise un TAC à 1 000 tonnes seulement, soit une baisse de 90%. La France se retrouverait alors avec un quota de 20 tonnes. Cette diminution drastique sera sûrement au cœur du débat lors de cette session plénière. 
 

"On ne va pas dire que c'est une perte, car on a quand même laissé quelques tonnes à l'eau ( ...) par les temps qui courent je pense qu'il ne faut pas laisser les quotas de morue à l'eau. "  Stéphane Artano, sénateur de Saint-Pierre et Miquelon et président et chef de la délégation française de l'OPANO

 

Quotas en hausse pour le flétan 


Le tableau est moins noir pour le TAC de flétan noir, qui devrait augmenter pour passer de 12 543 tonnes à plus de 16 000 tonnes en 2021. Le quota pour Saint-Pierre et Miquelon devrait donc naturellement augmenter pour l'année prochaine. 
 


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live