La chenille Isabelle particulièrement visible pendant l'automne à Saint-Pierre et Miquelon

nature saint-pierre (spm)
chenille isabelle
©IronChris / CC BY-SA
Ces insectes orange et noir sont en pleine période de constitution de leurs dernières réserves avant leur phase d'hibernation. Facilement identifiables grâce à leurs couleurs, ils sont très visibles en ce moment à Saint-Pierre mais pas forcément plus nombreux que d'habitude.
Vous l'avez peut-être aperçue lors de vos balades au Diamant, dans les herbes ou sur les routes. La chenille Isia Isabelle, Pyrrhactia Isabella de son nom complet, est très visible en ce moment. 

À lire aussi : Rencontre avec les naturalistes amateurs de Saint-Pierre et Miquelon

Rien d'inhabituel, puisqu'à l'automne, cette espèce se déplace beaucoup. À l'approche de l'hiver, elle réalise ses derniers stocks de graisse avant de trouver un endroit idéal pour hiberner.

Les explications de Frank Urtizbéréa, technicien à la DTAM.
©saintpierremiquelon

 

La chenille Isabelle, lorsqu’elle est dérangée, a l'habitude de faire semblant d’être morte. Elle ne présente aucun danger pour l'écosystème ou les cultures. Attention toutefois, la larve est recouverte de poils très fins non venimeux et non urticants qui peuvent, dans de très rares cas, provoquer de l'eczéma au toucher.
 

Des superstitions autour de la chenille Isabella


Dans la culture rurale, on pensait que les couleurs de cet insecte prédisaient la rigueur de l'hiver à venir : plus ses bandes noires étaient larges, plus l'hiver serait froid.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live