Abattoir, fourrage, foncier : les grands chantiers agricoles de Saint-Pierre et Miquelon

agriculture saint-pierre (spm)
agriculture

Les premiers ateliers de l'agriculture 2021 se sont tenus hier à Miquelon. Sur la table, le plan de développement de l'agriculture durable adopté en 2019. Une trentaine de personnes était présentes pour faire un point d'étape dans ce grand chantier agricole.

Le préfet, le président de la Collectivité, la directrice de la Cacima, et bien sûr, les principaux agriculteurs de l'archipel se sont rassemblés jeudi 11 mars, dans les locaux de la Maison de la nature et de l'environnement de Miquelon. Au programme, une journée dédiée aux ateliers de l'agriculture 2021, reprenant les principales orientations des plans de développement de l'agriculture durable adopté en 2019.

Rénovation de l'abattoir 

Après de nombreuses réunions de concertation pour identifier les principaux travaux nécessaires, une enveloppe de 500 000 €, issue du plan de relance, a été attribuée à l'abattoir de Miquelon-Langlade.

À lire aussi : Abattoir de Miquelon-Langlade : un diagnostic lancé pour une meilleure gestion

À plusieurs reprises depuis l'ouverture en juillet 2018, la municipalité a mis en avant une gestion trop lourde pour la commune. Jugé peu adapté, trop coûteux notamment en ce qui concerne la main d'oeuvre, la structure ne répond pas non plus aux attentes des agriculteurs. Franck Detcheverry, maire de Miquelon-Langlade et usagé principal en tant qu'éleveur, a fait part de son inquiétude.

Les travaux sont conséquents, j'espère que l'enveloppe allouée sera suffisante. Si nous voulons développer l'élevage à Miquelon, nous avons besoin d'un outil fonctionnel et performant.

Franck Detcheverry, maire de Miquelon-Langlade et éleveur

 

Augmenter la production fourragère

Parmi les thématiques abordées : la production fourragère. Afin de réduire l'importation de fourrage sur l'archipel, le projet final serait d'étendre sa production locale. Une grande étude a d'ores et déjà été lancé par la collectivité territoriale. Thierry Gautier, exploitant agricole à Miquelon soutient ce projet, mais attend des applications concrètes.

Nous attendons l'augmentation de la surface agricole dédiée au fourrage. C'est un enjeu essentiel de notre production agricole.

Thierry Gautier, exploitant agricole à Miquelon

 

Outre ces deux sujets, il a aussi été question des financements pour la formation ou l'accès au foncier agricole.

Le reportage de Delphine Jeanneau et Anastasia Laguerra :