Les petites entreprises de Saint-Pierre et Miquelon fortement impactées par la crise du coronavirus

coronavirus
marie xaviere giraud plume boheme
©SPM la 1ère
La Plume Bohème fondée par Marie-Xavière Giraud a dû fermer ses portes en raison de l'épidémie de Covid-19. La toute jeune entreprise ne pourrait prétendre aux aides de l'État. Pour limiter la casse, la gérante s'est lancée dans la fabrication de masques de protection.
La crise sanitaire n'épargne donc pas les jeunes entrepreneurs de Saint-Pierre et Miquelon. C'est le cas des ateliers La Plume Bohème. En raison du confinement qui a débuté le 16 mars dernier, Marie-Xavière Giraud a dû fermer du jour au lendemain.

A lire aussi : Coronavirus : votre entreprise peut-elle bénéficier du fonds de solidarité ?

L'entreprise spécialisée dans la prestation de services et la vente d'objets artisanaux a ouvert ses portes en octobre 2019 et n'a pas encore pu faire de bilan d'activité. Elle ne pourrait prétendre aux aides de l'État.
 

Dans mon cas je ne réponds à aucun critère. Mon entreprise a été créée après le 1er mars 2019 donc au niveau du chiffre d'affaires ce n'est pas très parlant." Marie-Xavière Giraud.

 

Maman le jour, couturière le soir

Pour limiter la casse, la gérante s'est lancée dans la fabrication de masques. Cette mère de famille qui s'occupe de ses trois enfants toute la journée trouve encore le courage de fabriquer des masques le soir et jusque tard dans la nuit. Une reconversion provisoire qui l'aide à payer ses charges et son loyer.
 

En l'espace d'un mois, j'ai pu payer mon loyer avec la vente des masques. Clairement ça m'a permis de limiter la casse, je ne m'y attendais pas mais ça m'a aidé." Marie-Xavière Giraud


Le reportage de Karim Baïla et Alain Rebmann.
©saintpierremiquelon

L'émission Place Publique de ce jeudi 16 avril présentée par Frédéric Dotte et Martine Briand était consacrée à la situation économique des entreprises locales.

Janick Cormier, présidente de la CACIMA, Stéphane Lenormand, président de la collectivité territoriale, et Roger Hélène, président de la FEA-BTP, étaient invités à répondre aux questions des Saint-Pierrais et Miquelonnais.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live