St-Pierre et Miquelon en passe de devenir l'un des premiers territoires au monde à achever sa campagne de vaccination

coronavirus saint-pierre (spm)
vaccination
Image d'illustration ©Byjeng - Getty Images

La campagne de vaccination massive contre la covid-19 se termine jeudi 13 mai à Saint-Pierre et Miquelon. Passé cette date, il restera possible de se faire vacciner en se rapprochant de l’hôpital. L’intégration des certificats de vaccination à TousAntiCovid est aussi en cours.

Lundi 10 mai, 68,28% de la population éligible avait reçu les deux doses du vaccin Moderna. Le préfet de Saint-Pierre et Miquelon Christian Pouget ne cache pas sa satisfaction sur le déroulement de cette campagne de vaccination. “Je pense que dans l’été avec l’arrivée des étudiants on arrivera sans doute à 4 000 personnes vaccinées”, estime-t-il. Soit 80% de couverture vaccinale.

 

Concernant une hypothétique levée des restrictions sanitaires sur l’archipel, “les circonstances sont favorables”, déclare Christian Pouget. “Il y a beaucoup de décisions qui ne dépendent pas de moi mais du Gouvernement, rappelle-t-il. Les motifs impérieux et ce genre de choses”. Il espère toutefois un allègement de ces restrictions “compte tenu de la bonne participation des habitants de l’archipel.”

Plus de 150 personnes inscrites auprès de l’hôpital

 

Pour les personnes souhaitant se faire vacciner n’ayant pas pu le faire lors de la campagne de vaccination massive, le préfet se veut rassurant. “Il n’y a aucune difficulté de disponibilité de doses, explique-t-il. On a largement assez pour vacciner toutes les personnes qui  souhaiteraient le faire.” Il insiste aussi sur le fait que cette nouvelle phase n’est pas uniquement à destination des personnes qui étaient hors de l’archipel pour la campagne de vaccination, mais que les retardataires ayant changé d’avis peuvent aussi prendre rendez-vous.

À lire aussi : Vaccination à Saint-Pierre et Miquelon : plus de la moitié de la population volontaire a reçu les deux injections

Si le centre de vaccination de Saint-Pierre ferme ses portes jeudi 13 mai, la campagne de vaccination se poursuivra au centre hospitalier François Dunan à Saint-Pierre. Les retardataires ou les personnes arrivées dans l’archipel récemment : que ce soit les étudiants qui reviennent passer l’été dans leurs familles ou même les non-résidents de passage.

Une troisième dose nécessaire ?

 

Les personnes dialysées ou celles suivant une chimiothérapie peuvent ne pas avoir de protection suffisante après les deux injections d’un vaccin à ARN Messager, comme le Moderna. En ce sens, la Direction Générale de la Santé a informé le 11 avril tous les professionnels vaccinateurs qu’une troisième dose est recommandée pour ces patients. À Saint-Pierre et Miquelon, le préfet en appelle à la responsabilité des personnes concernées.  “Les personnes qui sont immunodéprimées, par définition elles le savent donc il faut qu’elles se rapprochent de leur médecin” pour savoir si elles doivent recevoir une troisième injection, déclare-t-il. “On a largement les doses qu’il faut pour vacciner, y compris en intégrant les quelques personnes qui sont dans cette situation.”

Comment le passeport vaccinal sera mis en place ?

 

Pour bénéficier du passeport vaccinal, le préfet rappelle qu’il faut avoir fait les deux injections. Le certificat remis après la deuxième dose se base sur un standard national, explique Christian Pouget. “On a une petite difficulté qui est une difficulté d’intégration des QR Codes dans l’application TousAntiCovid au vu du statut particulier de la Collectivité, reconnaît-il. Mais on est en train d’y travailler donc ça devrait se résoudre.