Fermeture de la frontière canadienne : un Saint-Pierrais forcé de vendre une partie de ses biens à Terre-Neuve

coronavirus saint-pierre (spm)
Jean-Christophe Lebon
©SPM LA PREMIERE

La crise sanitaire entraîne depuis plusieurs mois la fermeture des frontières avec Terre-Neuve et Labrador. Une situation qui continue d'impacter certains habitants de l'Archipel toujours dans l'impossibilté de se rendre dans la province canadienne. C'est le cas de Jean-Christophe Lebon. 

Jean-Christophe Lebon a dû se faire une raison, il va vendre son camping-car acheté à Québec en 2019 tout juste quelques mois avant le début de la pandémie. 

À lire aussi : Bulle Atlantique : un couple de retraités milite pour retrouver son espace

Il est aussi propriétaire d'une maison près de Burin depuis près de 5 ans mais il n'a pas pu se rendre là-bas depuis plusieurs mois et en profiter. Entre les frais de convoyage, d'hivernage et les assurances, les dépenses s'accumulent. Il a donc pris cette décision à contre coeur.

A ce jour, Jean-Christophe Lebon se dit "pessimiste" quand à la réouverture des frontières entre Saint-Pierre et Miquelon et les provinces maritimes. 

Aujourd'hui, il y a un assouplissement car les canadiens s'ils sont conformes aux règles sur le test PCR, le vaccin, ils peuvent rentrer dans l'Archipel. Ce qu'on ne comprend pas c'est pourquoi on ne peut aller dans l'autre sens.

Jean-Christophe Lebon, propriétaire d'une maison à Terre-Neuve


Flavie bry et Marie Paturel l’ont rencontré.  

 

Comme annoncé sur Radio Canada le 15 juin, La Nouvelle-Ecosse, L'Île du Prince Edouard et Terre-Neuve et Labrador rouvrent leurs frontières aux résidents des provinces maritimes à partir du 23 juin 2021.

A lire aussi : Terre-Neuve-et-Labrador ouvre ses frontières aux provinces maritimes 

Quand au Nouveau-Brunswick, la province ouvre ses frontières partiellement.

A lire aussi : Le Nouveau-Brunswick entame officiellement sa première phase de déconfinement