Une dictée d'antan sur les bancs de l'école de l'île aux Marins

patrimoine l’île aux marins
dictée île aux marins marc derrible journées du patrimoine
©Samuel Monod
Jour de fête ce dimanche 20 septembre, dans le cadre des journées européennes du patrimoine. Plusieurs associations ont proposé au public de nombreuses animations. Une vingtaine de personnes a notamment participé à la dictée de l'instituteur du jour Marc Dérible. 
Une arrivée sur l'île aux Marins singulière mais traditionnelle : Marc Dérible, l'instituteur du jour, arrive en doris. Il est accompagné par les membres de l'association Les Zigotos à bord de leur bateau traditionnel. "Avant, il n'y avait que les doris, il n'y avait pas de bateau à moteur, au début c'était les doris à rame, après ils ont adapté avec un moteur", raconte Gérard Hélène, président des Zigotos. Marc Dérible n'est pas arrivé les mains vides : il a emmené un de ses fauteuils anciens, qu'il va donner au musée de l'île. 
 

Une parenthèse dansante


Juste avant la dictée, une parenthèse dansante est proposée par le groupe Cultur'île. Les danseurs sont habillés comme à l'époque. 
 
danse traditionnelle costumes journée du patrimoine iam
©Samuel Monod


Une dictée sur les bancs de l'école 


À 14h30, les élèves du jour sont en place dans cette ancienne salle de classe. Ils s'attellent à un exercice bien connu supervisé par Marc Dérible : une dictée. Cette activité est mise en place par l'association Sauvegarde du patrimoine de l'archipel.
 

"La dictée, ça nous semblait être une bonne idée, car le thème de ces journées du patrimoine, c'est patrimoine et éducation, apprendre pour la vie, ça nous semblait donc assez approprié d’organiser une dictée dans cette classe de l'école de l'île aux Marins. Il y a même une dame qui a été dans cette école, au même pupitre" - Martine Briand, présidente de l'association Sauvegarde du patrimoine de l'archipel  


Concentrés, les participants s'appliquent pour faire le moins de fautes possible. Martine Briand ajoute : "C'est un texte de Marc Dérible, c'est un texte local qui parle de l'archipel mais qui n'utilise pas beaucoup de mots locaux. On ne voulait pas être discriminatoires pour les gens qui ne sont pas d'ici !" 
 
Voici le texte de la dictée lu par Marc Dérible, une première fois : 

Première lecture de la dictée de Marc Dérible à l'île aux Marins


Après une heure studieuse, l'épreuve se termine. Un participant exprime son ressenti : "Un peu stressant au début, l'écriture... on n'est plus habitués à écrire à la main." Grâce à cette plongée dans le passé, tous sont repartis avec une impression d'avoir vécu comme les habitants de l'île au Marins au siècle dernier. 

Le reportage de Samuel Monod et Adrien Develay  :
©saintpierremiquelon
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live