"JCBD", chanson engagée sur la législation du CBD

drogue saint-pierre (spm)
cbd
©image issue du clip de Jean-Guy Poirier "JCBD"
Le CBD, molécule issue du cannabis, est soumis à de très fortes restrictions en France. Le musicien Jean-Guy Poirier y a consacré une chanson, pour un ami qui cherche à calmer ses douleurs.
"JCBD", un titre qui relance le débat sur la législation du CBD. Cette chanson, on la doit à Jean-Guy Poirier, Saint-Pierrais installé au Canada. Un ton parodique mais des paroles engagées, qui ne viennent pas de nulle part : "Un ami nous a raconté ses mésaventures lorsqu'il a voulu commander du CBD par colis", raconte-t-il. "Quand celui-ci est arrivé à la douane, il s'est fait interpeller, a reçu une amende et il est fiché pendant 5 ans en tant qu'importateur de stupéfiants." 

De cette histoire lui vient alors l'idée d'une chanson. Jean-Guy Poirier y demande une adaptation de la législation en vigueur à Saint-Pierre et Miquelon, pour les personnes qui souhaitent soulager leurs douleurs. La vidéo, postée sur la plateforme Youtube, comptabilise près de 2000 vues quelques jours après sa sortie.
 

Une substance très contrôlée


Le CBD n'est actuellement légal en France que s'il contient moins de 0,2% de THC dans la plante entière. Le THC est une molécule psychotrope interdite. Aucune trace n’est tolérée dans le produit fini.

La plupart des produits à base de CBD sont disponibles à la vente sur internet et en métropole, mais tous ne respectent pas la législation en vigueur. À Saint-Pierre et Miquelon, le service des douanes a publié les détails de cette législation sur le site douane975

Si ces règles sont contestées par certains, elles sont la loi partout en France. La Cour de justice de l'Union européenne doit par ailleurs juger en septembre 2020 si la législation française - l'une des plus dures d'Europe - est compatible avec le droit européen. 

Explications de Marie Daoudal
 
©saintpierremiquelon
Les Outre-mer en continu
Accéder au live