Jour de célébrations pour les chrétiens et les musulmans à Saint-Pierre et Miquelon

religion saint-pierre (spm)
Les églises sont vides à cause du confinement
Les célébrations de Pâques se feront sans assemblée à Saint-Pierre. ©SPM LA 1ÈRE

Jeudi 13 mai, les chrétiens célébraient l’Ascension, 40 jours après Pâques tandis que les musulmans fêtaient la fin du Ramadan avec l’Aïd el Fitr. Cette année, le hasard du calendrier a voulu que les deux fêtes, célébrées aussi à Saint-Pierre et Miquelon, coïncident.

Hasard du calendrier, les célébrations de l’Aïd et de l’Ascension coïncidaient. Tandis que les catholiques de l’archipel se rassemblaient à l’Église pour prier et chanter, Françoise Letournel, une fidèle, explique que “c’est une fête importante dans l’année catholique.”

Deux fêtes religieuses à la même date

 

Au même moment, les musulmans célébraient la fin du mois de jeûne avec l’Aïd. À la fois un moment de recueillement au travers de prières, l’Aïd est aussi l’occasion pour les pratiquants de se réunir autour d’un repas.

À lire aussi : Sœur Césarine, une religieuse au service des malades de Saint-Pierre et Miquelon

Rabah Ayadi, propriétaire d’un restaurant de Saint-Pierre, a passé sa journée à préparer des gâteaux pour ses clients musulmans. “Baklava aux amandes, miel, fleur d’oranger, cornes de gazelles, makrout sont les trois pâtisseries phares qui se mangent régulièrement pendant la période de l’Aïd”, explique-t-il.

Le reportage de Karim Augustin Baïla et Aldric Lahiton