Le Dunefest 2022 tient toutes ses promesses

musique saint-pierre (spm)
dunefest
Plusieurs centaines de personnes ont assisté à la 9ème édition du Dunefest. ©spm la 1ère
La neuvième édition du Dunefest s'est achevée ce samedi soir après deux jours de festivités. Une programmation riche, des activités pour petits et grands. Et une météo sous les meilleurs hospices. Récit avec les équipes de Saint-Pierre et Miquelon la 1ère, sur place.

Comme chaque année, c'était l'une des énigmes : la météo.
Cette fois-ci, elle n'a pas donné de fil à retordre aux organisateurs : un soleil franc et généreux.
Ce samedi, tout au long de la journée, de nombreuses activités ont été proposées. Au total, plus de 1500 personnes ont fait le déplacement sur la dune de Langlade. L'organisation était bien rodée pour proposer des plats locaux : "on a envoyé 4000, 4500 assiettes, une pure réussite" rapporte Dimitri Vigneau, bénévole de l'association Eklectik.

Chaque année, j'attends le festival avec impatience.

Victor, Festivalier

totem dunefest 2022
À la nuit tombée, le totem s'embrase. ©spm la 1ère

Cette neuvième édition est une réussite, tant sur la scène musicale qu'en dehors. Les festivaliers rencontrés sur place saluent le travail et l'investissement des organisateurs.

Faut vraiment les féliciter.

Stéphanie, Festivalière

Un peu plus tôt dans la journée, des activités étaient au programme : concours de châteaux de sable, tournoi de football et même une petite pause yoga. Il y en avait véritablement pour tous les goûts. La journée a débuté avec un moment de détente a été proposé par Léa Académie. 

Avec cet environnement magnifique, au bord de l'eau, le soleil. On a vraiment de la chance. [...] C'est important de remercier Eklectik qui met beaucoup de choses en œuvre pour ce festival.

Léa Ruaz, Gérante de Léa Académie

yoga léa académie
Dès 10 heures le samedi matin, une vingtaine de participants pour la séance de yoga proposé par Léa Académie. ©spm la 1ère

Un peu plus loin sur la dune, des bâtisseurs de châteaux de sables ont profité des conditions idéales.

château de sable
Une dizaine de participants pour ce concours de château de sable. ©spm la 1ère

Pour cette deuxième journée, Karim Baïla est allé à la rencontre des festivaliers et des bénévoles.

Moi j'ai apprécié tous les groupes qui sont passés. Chapeau !

Paul, Festivalier

©saintpierreetmiquelon

Comme chaque année les Zigotos ont rallié l'isthme de Langlade. Une flottille de quatre embarcations est partie de Saint-Pierre vers 11 heures du matin. La traversé a été réalisée en 4 heures et 13 minutes.
Dix-huit personnes se sont relayées toutes les heures afin d'amener le doris à bon port, secondées par trois bateaux accompagnateurs. La mer était calme et les conditions de navigation idéales.

zigotos dunefest
Après plus de 4 heures de traversée, les Zigotos ont accosté sur la dune de Langlade. ©spm la 1ère

Un temps béni des dieux

Sylvie, participante à la traversée avec l'association Les Zigotos

Plusieurs centaines de participants étaient au rendez-vous pour cette 9ème édition. Festival oblige, l'association Eklectik a fait fureur avec les sweats collectors vendus pour l'occasion.

Ils sont arrivés en courant pour avoir les pulls, ils ont même attendu une heure en avance... C'est la folie.

Esther Dutin, Bénévole de l'association Eklectik

Résumé de cette journée remplie d'activités avec Elise Marné et Antoine Joubeau

©saintpierreetmiquelon

Un peu plus tard dans la journée, le traditionnel concours de homard a débuté.

Alors que la fête battait son plein à Miquelon-Langlade, les rues de Saint-Pierre étaient bien calme ce samedi après-midi. De nombreux commerçants ont baissé le rideau afin de profiter de ces deux jours d'animation. Le Dunefest, lui a terminé au milieu de la nuit.

©saintpierreetmiquelon

Musique, concours, yoga, prévention, Anastasia Laguerra fait le résumé de ces deux jours de festivités :

©saintpierreetmiquelon

Il faudra encore quelques jours avant que la dune de Langlade retrouve son aspect naturel. Organisateurs et bénévoles ont commencé à enlever les installations et nettoyer le site. Le travail a commencé dès dimanche. Le reportage de Karim Baila :

©saintpierreetmiquelon