Le secteur du commerce peine à recruter à Saint-Pierre et Miquelon

emploi saint-pierre (spm)
commerce entrepot dagort
©SPM la 1ère

Le secteur du commerce peine à recruter du personnel à Saint-Pierre et Miquelon. Cela concerne les magasins d’alimentation, de vêtements et d’équipements en tout genre. Le phénomène s’amplifie années après années et inquiète beaucoup, surtout à l’approche de la saison estivale.

En raison d’une pénurie de main d’oeuvre liée à la baisse de la natalité et au vieillissement de la population, les entreprises peinent à recruter dans l’archipel. Le secteur du commerce est particulièrement touché par ces difficultés.

À lire aussi : Le chômage en baisse au premier trimestre à Saint-Pierre et Miquelon

Alors que l’été approche, certains commerçants s’inquiètent. Qui dit saison estivale dit jobs d’étés, qui correspondent souvent à des emplois de caissiers, ou de manutentionnaires. Un commerce de Saint-Pierre a publié une dizaine d’offres, mais il n’y a pas autant de demandes que ce que la gérante souhaiterait. “Beaucoup de demandes arrivent alors que nous avions tenté d’anticiper depuis février”, explique Delphine Dagort, gérante du centre commercial.

Cette année est particulièrement difficile au niveau du recrutement. “Je pense qu’il y a une incertitude de la part des étudiants parce qu’ils ne savent pas quand va se finir leur année scolaire, est-ce qu’ils vont devoir faire des septaines”, estime Delphine Dagort.

Si des mesures de protection sanitaire sont imposées au Canada ils devront partir deux semaines avant. C’est sûr que ça réduit la période d’embauche possible.

Delphine Dagort


Mais selon la présidente d’Adiacal, la crise sanitaire n’est pas l’unique raison de la pénurie de main d’oeuvre. “La difficulté est de trouver un profil qui correspond au poste proposé ”, explique Sylvie Hurel, présidente d’Adiacal et gérante d’un commerce. Elle admet aussi que beaucoup sont réticents face aux horaires : “les gens n’ont pas toujours envie de travailler le samedi.

Plus le temps passe, plus c’est difficile de recruter

 

Si le taux de chômage est en nette diminution à Saint-Pierre et Miquelon depuis plusieurs années, les entreprises du commerce ont de plus en plus de mal à recruter. Delphine Dagort estime que c’est surtout le cas depuis les cinq dernières années.

Cela fait aussi plusieurs années que les commerçants demandent la mise en place du chèque emploi-service, qui simplifierait à la fois l’embauche et la rémunération des salariés saisonniers. Pour Sylvie Hurel, ça serait “une bonne solution pour faire une embauche ponctuelle.

Les domaines du service aux personnes, de l’hôtellerie, de la restauration mais aussi le BTP sont également touchés par le manque de main d’oeuvre.

Le reportage de Claire Arrossaména et Aldric Lahiton :