Les fêtes de fin d'année, une période importante pour la communauté malgache de Saint-Pierre et Miquelon

noël saint-pierre (spm)
berthine madé
La Malgache Berthine Madé prépare Noël avec ses filles, à Saint-Pierre et Miquelon. ©SPM la 1ère

Des préparatifs à la messe de Noël le 24 au soir... Pour les Malgaches de Saint-Pierre et Miquelon, la période des fêtes de fin d'année est l'occasion de reprendre les traditions et les recettes de leur pays d'origine. Reportage dans une famille de Saint-Pierre.

"Hallelujah, hallelujah...." Chez Berthine Madé, à Saint-Pierre, les cantiques résonnent depuis des semaines. La jeune femme, originaire de Madagascar, a importé à Saint-Pierre et Miquelon quelques coutumes de son pays d'origine. 

À lire aussi > De Madagascar à Miquelon, l'histoire de trois femmes qui ont changé de vie et d'océan

Un mois avant Noël, ses enfants répètent les cantiques qu'ils chanteront à la messe de minuit. Ils s'entraînent quotidiennement. "À Madagascar, tous les jeunes qui viennent à la messe vont apprendre à chanter, à réciter", explique Berthine Madé. Parfois, elle interprète des chants religieux en malgache. "C'est important", confie sa fille, attachée à la langue natale de sa mère.

Un Noël malgache à Saint-Pierre

 

Berthine Madé est arrivée il y a 20 ans dans l'archipel. Mais elle tient à célébrer les fêtes comme elle le faisait à Madagascar - "on va à la messe, on fait un bon repas..." La traditionnelle dinde au porc est servie chaque année chez les Madé. Concernant les cadeaux, la jeune femme reste plus réservée. "Je trouve qu'il y a un budget énorme pour les cadeaux à Saint-Pierre : les enfants n'apprécient pas trop, parce qu'il y en a énormément."

"On fait toujours une dinde pour Noël. On la tue, on la déplume et on la prépare à la façon malgache." 

Berthine Madé

 

Les enfants de Berthine Madé n'y attachent pas d'importance. Ils s'estiment heureux d'avoir pu passer les fêtes en famille, dans la tradition malgache. 

Reportage de Karim Baïla et Jérôme Anger :