Nouveau succès pour le Duoday à Saint-Pierre et Miquelon

handicap saint-pierre (spm)
Rachel et Valérie ont participé avec beaucoup d'enthousiasme au Duoday
Rachel et Valérie ont participé avec beaucoup d'enthousiasme au Duoday. ©SPM la 1ère
De nombreuses initiatives ont eu lieu cette semaine dans l'archipel à l'occasion de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées (SEEPH). C'est le cas du Duoday et des échanges qui permettent de faire un état des lieux des perspectives à proposer localement.

Comme chaque année, des structures de Saint-Pierre et de Miquelon accueillent le temps d'une journée des personnes en situation de handicap pour leur faire découvrir un métier. L'opération s'inscrit dans le cadre de la SEEPH, la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées. 

Franc succès pour le Duoday


C'est un jour un peu particulier pour Rachel et Valérie, qui ont pu grâce au Duoday découvrir un métier. Pour la première, c'était observation et manipulation chez le vétérinaire. La seconde s'est rendue dans une boutique de prêt à porter, dans le centre ville de Saint-Pierre.

L'inclusion, c'est quelque chose de très important. Il faut permettre à ce public d'accéder à des postes, afin de montrer que ce sont des personnes comme les autres, tout simplement.

Alexandra Arthur, Propriétaire d'un magasin à Saint-Pierre

 

Retrouvez ci-dessous le reportage de Mathias Raynaud et Adrien Develay

©saintpierreetmiquelon

 

"Une vraie demande" dans l'archipel
 

Jean-Philippe Murat, fondateur de l'association "Les Handipreneurs" - qui accompagne les personnes en situation de handicap à créer leur entreprise - a effectué un état des lieux de la situation à Saint-Pierre et Miquelon. Il a constaté "une vraie demande" dans l'archipel.

En métropole il y a 75 000 personnes en situation de handicap qui ont entrepris. Cette réalité est bien là et elle prouve que l'on peut entreprendre. […] À nous de proposer une expertise d'accompagnement à la Collectivité territoriale .

Jean-Philippe Murat, Fondateur de l'association « Les Handipreneurs »

 

Pour renforcer l'inclusion, la création d'une entreprise adaptée a été évoquée. Ce qui permettrait d'employer 80% de personnes en situation de handicap, "mais en même temps elle servirait à réaliser du portage salarial, pour les former dans des fonctions ou pour avoir leur propre projet". Autre avantage de cette structure : réaliser de l'intérim.

Jean-Philippe Murat a aussi rappelé l'importance de la sensibilisation auprès des entreprises "ordinaires".

Entretien réalisé par Adrien Develay

©saintpierreetmiquelon