Disparition de Patrick Boez : Saint-Pierre et Miquelon rend hommage à un homme de passion

hommage saint-pierre (spm)
patrick boez photographie
©SPM la 1ère

Le météorologiste Patrick Boez a disparu lundi 3 mai à l’âge de 60 ans. Très connu à Saint-Pierre et Miquelon et très impliqué, il laisse derrière lui des souvenirs à chacun. Sa disparition a provoqué une onde de choc localement, mais aussi ailleurs.

Météorologiste de métier, Patrick Boez avait aussi plusieurs casquettes. Grand amoureux de la nature, il était ornithologue passionné et prenait plaisir à photographier les différents oiseaux peuplant l’archipel, ainsi que des paysages. Ses images ont été utilisées pour créer des timbres à de nombreuses reprises.

À lire aussi : Disparition du météorologiste Patrick Boez à l'âge de 60 ans

Il était aussi très impliqué dans la vie associative, en tant que président du club de curling ou de la ligue des sports de glace.

Un homme aux multiples casquettes

 

Patrick Boez est arrivé dans l’archipel en 1989, il est alors un jeune météorologiste revenant d’un séjour dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises. Lors de ses promenades, il prenait de superbes photographies, qui ont souvent été exposées, ou ont donné naissance à des ouvrages ou a des timbres.

Il contribue aussi au développement des sports de glace, et notamment du curling dans l’archipel. À plusieurs reprises, il a participé à des compétitions de haut niveau de curling.

Un amoureux de la chanson française

 

À Saint-Pierre et Miquelon la 1ère, il co-animait l’émission de radio “Jambon-Beurre.” Il collaborait avec la station depuis 1991. Amoureux et spécialiste de la chanson française, il partageait sa passion dans cette émission. Il était même salué par la presse spécialisée.

Roselle Bily a animé cette émission avec lui. “C’était un moment formidable, se souvient-t-elle. Patrick s’intéressait beaucoup à la chanson française, mais pas la chanson française traditionnelle.

Il nous a fait découvrir ce qu’on appelle les chansons d’auteur : des chansonniers, des gens qui sont un petit peu oubliés, qui ne font pas partie du showbiz. Des gens qui ont beaucoup de choses à dire et qui aiment le chanter.

Roselle Bily


Roselle Bily ajoute aussi que “sa démarche à Patrick n’était pas seulement de faire connaître et d’écouter par le biais de la radio des chanteurs et des chansonniers. Il avait envie en plus de les faire venir à Saint-Pierre et Miquelon.” Ainsi, à plusieurs reprises et notamment lors du festival les Déferlantes Atlantiques, Patrick Boez a réussi à faire venir des artistes dans l’archipel.    

Il laisse un vide derrière lui

 

Sa disparition touche beaucoup les habitants de Saint-Pierre et Miquelon. Son ami Michel Lecarduner, raconte que pour lui, “c’était d’abord un regard”, en référence à son travail iconographique.

J’ai découvert grâce à lui l’an dernier que les libellules migraient au même titre que les oiseaux.

Michel Lecarduner

 

Le reportage de Martine Briand.

 

Sur les réseaux sociaux, les hommages à Patrick Boez se multiplient, que ce soit de la part de résidents de l’archipel ou ailleurs. 

La gendarmerie avait été alertée par la disparition de Patrick Boez lundi 3 mai en début d’après-midi. Moins d’une heure plus tard, son corps était retrouvé.

Une enquête doit être réalisée pour déterminer les circonstances du décès de Patrick Boez.