Du congélateur au bras du patient, un parcours millimétré pour le vaccin contre la Covid-19

coronavirus saint-pierre (spm)
moderna
©Flavie Bry

Les 9 600 doses de vaccin Moderna reçues samedi 20 mars doivent être conservées à -20 degrés. Mais avant les injections, il faut décongeler les vaccins. Un processus spécifique de décongélation a été mis en place au centre hospitalier François Dunan à Saint-Pierre et Miquelon.

À peine arrivées à Saint-Pierre et Miquelon, les 9 600 doses de vaccin Moderna ont été transférées au centre hospitalier François Dunan à Saint-Pierre, où elles sont conservées. "Les vaccins sont conservés dans un congélateur entre -15 et -25 degrés, explique Claire Letournel, pharmacienne. Lorsqu’ils ne sont pas ouverts, ils se conservent jusqu’en septembre 2021."

Claire Arrosaména et Flavie Bry ont suivi le parcours des doses de Moderna : 

Le parcours du vaccin jusqu’au patient

 

La date limite de conservation du vaccin diminue une fois que celui-ci sort du congélateur. Pour ne pas perdre des doses, les pharmaciens de l’hôpital sortent chaque jour le nombre de doses qui vont être utilisées le jour-même. Par exemple, si 64 injections sont prévues, 7 flacons de 10 doses chacun vont être sortis.

Quand on veut décongeler un vaccin il y a deux options : soit on le décongèle en le faisant passer directement à température ambiante et là ça va mettre environ une heure, soit on le passe en chambre froide entre +2 et +8 degrés, où là ça va mettre deux heures et demi.

Claire Letournel

 

Le centre hospitalier privilégie la décongélation en chambre froide. Les flacons contenant les doses nécessaires pour la journée sont donc placés dans la chambre froide. Ensuite, avant le début de la vaccination, les flacons sont transportés jusqu’à la salle des fêtes de Saint-Pierre dans un contenant réfrigéré.
  

Dernières précautions avant l’injection

 

Mais le parcours des doses ne s’arrête pas une fois arrivés à la salle des fêtes. "On prélève dix doses par flacon, précise Adeline Cuza, préparatrice en pharmacie. Ensuite on étiquette chaque seringue pour ensuite l’envoyer au poste de vaccination."

À lire aussi : Lancement officiel de la campagne de vaccination à Saint-Pierre et Miquelon

Sur place, les professionnels de santé continuent de faire attention à la conservation du vaccin. "Si ça arrive un moment avant le début de la vaccination, on les remet en frigo, poursuit Adeline Cuza. On sort les seringues quinze minutes avant l’injection pour que la solution ne soit pas trop froide." Il ne reste plus qu’à injecter le vaccin dans le bras du patient.