Une intelligence artificielle utilisée pour le comptage des espèces marines à Saint-Pierre et Miquelon

technologies saint-pierre (spm)
L'intelligence artificielle utilisée pour le comptage d'espèces marines à Saint-Pierre et Miquelon
De la vidéo, une analyse de l'oeil humain puis l'analyse d'une intelligence artificielle pour le comptage d'espèces marines à Saint-Pierre et Miquelon. ©spm la 1ère
C'est grâce à la vidéo et à une intelligence artificielle que l'Ifremer procède actuellement au comptage des espèces marines dans les eaux de l'archipel. Un dispositif qui est encore en phase de développement à l'échelle nationale et régionale.

Les fonds marins de l'archipel sont riches. 

A lire aussi : Les premiers crabes des neiges dans les assiettes des fins gourmets

Un étudiant, Alexandre Orban, effectue une mission de service civique au sein de l'Ifremer de Saint-Pierre et Miquelon. Son rôle : répertorier les espèces marines filmées dans les eaux alentours. 

Ces images sont ensuite envoyées dans l'hexagone, à Lorient, pour qu'une intelligence artificielle les analyse.

Elle affine le comptage réalisé par le jeune homme. Une opération fastidieuse pour l'oeil humain et cette technique d'analyse d'images offre une précision plus grande. 

Un dispositif novateur. Il permet d'identifier ces espèces dont le stock présente un intérêt commercial pour le territoire. 

Reportage à l'Ifremer de Marie Paturel et Aldric Lahiton

©saintpierreetmiquelon