Le séneçon jacobée, une menace pour l'écosystème de Saint-Pierre et Miquelon

environnement
senecon jacobée
©SPM la 1ère
La DTAM et la collectivité territoriale de Saint-Pierre et Miquelon ont lancé une nouvelle campagne de ramassage du séneçon jacobée, une plante envahissante qui représente une menace pour l'écosystème local.
Avec sa couleur jaune qui s'invite dans la nature et les jardins, le séneçon jacobée ne passe pas inaperçu dans le paysage de l'archipel.

À lire aussi : C'est la saison des bleuets à Saint-Pierre et Miquelon

Considérée comme envahissante, cette plante à forte capacité de propagation a tendance à prendre l'ascendant sur les espèces dites "indigènes", ce qui représente une menace pour l'équilibre de l'écosystème.
 

"C'est une espèce exotique parce qu'elle vient de l'extérieur, et envahissante parce qu'elle remet en cause la place de nos espèces indigènes."

Franck Urtizbéréa, technicien à la DTAM


Pour lutter contre cette propagation qui semble s'accentuer depuis quelques années, la direction territoriale de l'alimentation et de la mer (DTAM) et la collectivité territoriale ont lancé une nouvelle opération de ramassage du séneçon jacobée. Si les agents de la DTAM ont déjà pu déterrer plus de 400 kg de jacobaea vulgaris, les autorités comptent également sur la population pour en venir à bout. Les particuliers qui auraient procédé à des arrachages sont ainsi invités à les déposer en différents points de collectes de Saint-Pierre et de Miquelon.

Le reportage de Karim Baïla et Clémentine Baude.
©saintpierremiquelon
Les Outre-mer en continu
Accéder au live