Soutien de l'État à la filière pêche : le groupe Pêcheurs du Nord entend moderniser ses navires

pêche saint-pierre (spm)
Pêcheurs du nord absorbe les quatre filiales du pôle pêche de Miquelon
Le Cap Jean, navire de l'entreprise "Pêcheurs du nord" ©Raphaëlle Chabran
L'entreprise Pêcheurs du Nord, filiale locale du groupe Le Garrec, profitera de l'enveloppe débloquée par l'État pour stimuler des projets de pêche sur le territoire. Parmi les ambitions de l'armateur : la modernisation de ses navires et le financement de recherches sur la biomasse.

800 000 euros par an sur quatre ans. Voilà l'enveloppe qui avait été annoncée par l'État pour soutenir les projets de pêche locaux. La semaine dernière à Saint-Pierre et Miquelon, des ateliers ont permis aux professionnels de présenter leurs ambitions au reste du secteur.

À lire aussi : La filière pêche à Saint-Pierre et Miquelon, un secteur insuffisamment structuré ?

Parmi les concernés, le groupe Le Garrec, actionnaire majoritaire de la société locale Pêcheurs du Nord, répète sa satisfaction d'une telle somme. "L'enveloppe est très belle, admet Julie Matanowski, attachée de direction liée aux questions maritimes et à la pêche du groupe. Maintenant, il faut qu'elle soit à la hauteur des projets proposés par les uns et les autres." 

Même si les ateliers ont permis de recenser les projets locaux, reste encore à définir une ligne directrice commune pour toutes les entreprises de pêche locales. "Il faut que les pouvoirs publics définissent quelle doit être la filière sur les prochaines années", explique Julie Matanowski. L'entreprise compte notamment sur cette enveloppe pour moderniser ses navires de pêche, notamment la propulsion, afin de les adapter aux ambitions écologiques de la pêche responsable.

Revoir l'entretien de Martine Briand avec Julie Matanowski :

©saintpierreetmiquelon